Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les jeunes mariés sont à la noce

Les voyages de noces sont certes romantiques mais surtout à haute contribution. Voyagistes et agences rivalisent d’attentions et d’imagination pour concocter des lunes de miel à la hauteur des attentes des jeunes époux.

Ah ! Viens m’embrasser et je te donnerai… un Frigidaire, un joli scooter, un atomixer et du Dunlopillo, une cuisinière avec un four en verre, des tas de couverts et des pelles à gâteaux, une tourniquette pour faire la vinaigrette, un bel aspirateur pour bouffer les odeurs… La chanson de Boris Vian a pris un sérieux coup de vieux ! Si dans les années 50, et encore tout récemment, les jeunes mariés sacrifiaient immanquablement à la liste de mariage ménagère, la lune de miel a fait un sacré passage en force, encouragée par les offres spéciales glissées en brochure par des hôteliers et des tour-opérateurs flairant la niche porteuse.

L’impulsion est venue de l’île Maurice dans les années 90, avec des réductions pour madame qui atteignaient 50 %. Une façon de remplir les hôtels entre mai et septembre, basse saison de la destination, mais haute saison matrimoniale. Le filon, exploité depuis par d’autres îles de rêve, des Seychelles à la Polynésie, de la République dominicaine aux Antilles (plus abordables), a fait le bonheur des TO spécialistes de ces pays, tous y allant de leur brochure Voyage de noces. Croisitour et Exotismes, parmi les pionniers, mais aussi Beachcomber Tours, Tourinter ou Solea Vacances.

Certains ne sont pas restés fidèles au principe du catalogue dédié (Solea l’a abandonné comme Asia), mais tous continuent à se positionner sur cette niche porteuse. Nos destinations se prêtent aux voyages de noces, remarque Hélion de Villeneuve, directeur général d’Austral Lagons, qui a réalisé une jolie percée depuis trois ans et réalise désormais 60 à 65 % de son chiffre d’affaires avec les lunes de miel !

Moins de mariages mais plus de voyages de noces

Croisiéristes (Costa, MSC), mais aussi généralistes comme Jet tours ont, eux aussi, sacrifié aux forfaits glamour. Car on a beau se marier de moins en moins dans l’Hexagone (266 000 mariages ont été célébrés en 2004 contre 305 000 en 2000 et 394 000 en 1970), le voyage de noces fait de plus en plus d’émules. Aujour- d’hui, 80 % des jeunes mariés partent en lune de miel, assure Godeleine Vérin, directrice de la production de Jet tours. De quoi susciter des vocations.

Les grands magasins, Galeries Lafayette et Printemps en tête, ont senti quant à eux le vent tourner et, face à la désaffection pour les arts de la table, ont développé une activité voyage, en grande partie destinée aux jeunes mariés. La moitié de notre activité est réalisée sur ce créneau, une proportion stable, confirme Bernard Bousquet, PDG de Printemps Voyages, qui regroupe 11 points de vente, pour 25,5 ME de volume d’affaires.

Reste que la concurrence est rude pour séduire cette clientèle à haute contribution (selon le magazine Mariage, les Français consacrent en moyenne 2 500 E pour leur voyage de noces) et qui ne regarde pas à la dépense puisque le voyage est financé par des proches ! Comme sur l’ensemble du marché touristique, Internet a par ailleurs accru la pression : les jeunes mariés sont devenus de plus en plus avertis et exigeants. Du coup, les voyagistes et les agences sont contraints de se mettre en quatre pour se démarquer. Certes, les offres tarifaires (en général assorties d’un bouquet de fleurs, d’un paréo et/ou d’une bouteille de champagne à l’arrivée) continuent à appâter, mais elles ne suffisent plus car, finalement, elles sont toutes identiques et d’une grande banalité. D’où, depuis un an ou deux, une surenchère d’attentions et, surtout, un service toujours plus soigné pour que les jeunes mariés se sentent de vrais VIP.

Une générosité à l’unisson

Jet tours, en remodelant sa brochure Voyages de noces cet hiver, ne s’y est pas trompé. Cette niche représente 5 000 clients, rappelle Godeleine Vérin. Mais nous avions tendance à stagner. Il nous fallait un catalogue plus glamour et surtout revisiter le concept, une démarche cohérente avec notre stratégie de montée en gamme et de services.

Au programme : nouvelle maquette, un peu sur le modèle de Secrets (la brochure haut de gamme du TO), avec un cahier des prix séparé, mais, surtout, au-delà des réductions pour madame, un traitement de faveur qui donne des signes de reconnaissance aux clients. En prime, Jet tours a ajouté, en option, des Moments magiques, qui confèrent un sens au voyage (comme la possibilité de revivre son mariage selon les rites traditionnels au Maroc, aux Maldives, en Inde ou à Bali…). Le tout est assorti d’une offre fidélité (100EE de réduction par dossier sur un prochain voyage Jet tours) et d’un cadeau de décoration pour la maison, au retour… N’en jetez plus, la coupe est pleine ! L’objectif de progression de 20 % en 2006 sur cette niche sera atteint à coup sûr.

Tous les spécialistes sont à l’unisson de cette générosité. Austral Lagons fait un tabac avec ses excursions, réservables dès l’inscription et donc commissionnées, qui permettent d’enrichir la prestation (et de solder intelligemment la liste de mariage !). Il y a le tour en hélicoptère offert par l’oncle Armand, le soin en Spa dédicacé par la marraine… du vrai tout inclus à la carte, explique Hélion de Villeneuve, qui met en avant l’extrême spécialisation de ses agents de réservation et son art des combinés. Ainsi, en Polynésie, la moyenne des dossiers se gonfle de 700 E d’excursions.

Une débauche de propositions

Beachcomber Tours, qui relooke également son catalogue (exit le format à l’italienne et le blanc pour un format carré sur un fond mauve très tendance), offre en 2006 les déjeuners dans tous les hôtels de la chaîne maison à Maurice et la formule tout inclus pour madame au Canonnier et au Shandrani. Pour sa part, Exotismes, qui a élargi le concept aux confirmations de mariage (et touche ainsi une clientèle senior), régale au retour depuis cet automne avec le Colis pays (assortiments de spécialités gastronomiques du pays), et surfe sur le concept Un jour une star, en proposant aux mariés l’album photos ou le film de leur séjour sur DVD, à visionner au retour avec leurs invités suggère Pierre Bruno, directeur commercial du TO.

Tourinter a lui aussi enrichi son offre avec le Carnet des îles, un carnet de voyages dopé, réservé aux seuls jeunes mariés en Polynésie. A l’instar de ses confrères, le voyagiste développe les services privilège (surclassement, transferts privés…). Enfin, Solea, comme Croisitour, qui joue la carte des amoureux en proposant de fêter les anniversaires de mariage (avec offres spéciales) tous les ans (contre cinq ans pour la plupart de ses confrères), habillent leurs lunes de miel toujours plus smart, avec dîner aux chandelles, excursion shopping ou croisière offerte…

Un vrai traitement VIP

Nous avons demandé à tous nos fournisseurs TO de négocier des exclusivités, des petits plus, témoigne Bernard Bousquet, chez Printemps Voyages, qui a fait évoluer sa brochure l’année dernière. Les jeunes mariés ne voulaient plus être enfermés dans un catalogue spécial, trop cliché, avec des petits coeurs partout. Nous leur proposons une brochure plus générale de 220 pages, avec les produits voyages de noces de nos TO partenaires clairement identifiés. Cela nous a permis d’élargir l’offre, sachant que la demande s’oriente vers des voyages moins standardisés que le balnéaire : des treks, des circuits, de l’autotour, de l’aventure maîtrisée.

Printemps Voyages est surtout en pointe pour le traitement très VIP réservé aux jeunes mariés. Il a ainsi développé depuis trois ans un service de prise de rendez-vous personnalisé, géré par logiciel, avec un calendrier disponible en ligne sur le site www.printempsvoyages.com. Cela nous permet de mieux gérer l’engorgement des rendez-vous à partir de janvier, même s’il est difficile d’éviter le rush du samedi. Mais c’est un service indispensable dans le cadre d’une approche haut de gamme. Dans le même esprit, Printemps Voyages a confectionné un DVD interactif qui présente les destinations et les hôtels, remis gracieusement aux clients pour qu’ils fassent leur choix en toute tranquillité.

Avec moins de moyens et beaucoup de système D (participation aux salons du mariage, plaquettes, mailing ciblé, partenariat avec des coiffeurs, des traiteurs…), de nombreuses petites agences essaient de capter cette clientèle. Certaines ont même ouvert leurs portes ces dernières années sur la seule niche du voyage de noces, avec succès. A l’image d’Un Monde à Deux, à Paris, qui joue sur les deux tableaux de l’agence et du site en ligne.

Un couple satisfait reviendra… en famille

viendra… en famille

Les grands réseaux traditionnels ne sont pas en reste. Thomas Cook, qui propose déjà à ses clients d’ouvrir une liste de mariage à travers une plaquette dédiée, s’apprête à normaliser dans ses points de vente une charte d’accueil et services Voyages de noces. Et réfléchit à octroyer un label à ses boutiques les plus actives en la matière.

Avec son club d’agences créé en 1994 sous la marque Soleil de miel, Afat Voyages a également toujours été en pointe. Le label vient toutefois de changer, pour prendre le nom de Soleil à deux. Soleil de miel était un joli nom mais l’agence Afat Voyages à laquelle appartenait cette marque a été vendue en dehors du réseau, explique Joëlle Obadia, qui dirige la Route des Iles à Rennes et est administratrice de ce club, spécialiste du voyage de noces. Fort de ce nouveau label, Afat Voyages espère élargir la cible et le club en profite pour prendre un nouveau départ. Son site Internet relooké sera bientôt opérationnel, avec de nombreuses innovations, toujours autour d’une charte qualité et de services très complète. Les mariés pourront ainsi ouvrir une liste de mariage sur le Web, avec versement des dons des invités en ligne. De même, albums photos et remerciements pourront être accessibles sur la Toile. De quoi redonner de l’intérêt à la liste de mariage voyage, dont on sentait qu’elle s’essoufflait un peu, remarque Joëlle Obadia.

Ce vrai traitement VIP proposé par de plus en plus de TO et d’agences répond par ailleurs à une autre nécessité : celui de mieux fidéliser la clientèle, alors que la concurrence est chaque jour un peu plus rude. Car un couple satisfait reviendra à coup sûr plus tard dans l’agence, cette fois-ci en famille !

Les jeunes mariés ne veulent p

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique