Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les frontières du luxe

NULL

Le marché du luxe se porte bien, merci. Pour ceux qui s’inquiéteraient de la santé de ce segment au regard de la conjoncture, qu’ils se rassurent, les indicateurs montrent que le luxe ne connaît pas la crise (lire notre Enquête). En France, la fracture sociale et touristique a encore de beaux jours devant elle avant de se réduire, malgré la volonté affichée du gouvernement. Sur le terrain de l’incoming, notre destination demeure très prisée de la clientèle internationale fortunée, qu’elle vienne du Moyen-Orient, des États-Unis ou bien des BRIC. Le fameux art de vivre à la française fait toujours recette, même si on ne sait plus très bien ce que l’on met sous cette expression galvaudée. Mais si le charme opère auprès des nouveaux accédants à la société de consommation, dont ces fameux touristes asiatiques ou russes dont on aime à railler le mauvais goût ou la mauvaise éducation, il est une clientèle pour qui le luxe n’a rien d’ostentatoire. Tout un chacun possède sa propre définition du luxe. S’il est affaire d’argent en premier lieu, il ne peut se résumer qu’à un art de consommer. C’est également une question de rapport au temps, d’exclusivité, d’expériences authentiques. Une manière de se différencier du mainstream et de l’ordinaire. Quoi qu’il en soit, le marché du luxe, dans le tourisme comme ailleurs, attise les convoitises et demeure un enjeu économique majeur. S’y faire une place est promesse d’une forte fidélisation de la clientèle, sous réserve de savoir manier niveau d’exigences, qualité de services et approches personnalisées. Un savant alliage qui a fait le succès d’un salon tel qu’ILTM qui vient de se dérouler à Cannes, et que son organisateur Reed Travel Exhibitions entend désormais exploiter directement depuis les marchés émetteurs à forts potentiels.

Une manière de se différencier du mainstream et de l’ordinaire.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique