Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les États-Unis redonnent le moral aux TO

À la veille de l’ouverture du Pow Wow, le salon américain du tourisme, les opérateurs français savent déjà que la saison 2011 aux États-Unis sera correcte. De quoi les rassurer dans le contexte agité de ces derniers mois.

Le moteur touristique américain ronronne à nouveau sur le marché français. Alors que se tient, la semaine prochaine à San Francisco, le traditionnel Pow Wow, le salon américain du tourisme, les professionnels français opérant vers les États-Unis affichent à l’unisson leur optimisme. Après les soubresauts de la crise financière, la saison 2010 a été celle du succès retrouvé. Selon les statistiques officielles, le pays a même reçu un nombre record de touristes hexagonaux : 1,34 million, soit 11,4 % de plus qu’en 2009. La progression s’est particulièrement accélérée en juin de l’année dernière, avec des taux de croissance mensuels tournant autour de 20 % depuis cette date. Le mouvement pourrait bien ralentir en 2011, mais personne ne s’attend à un retournement de situation. « Nous sommes légèrement en retard par rapport à l’an dernier, concède Charles Julien, chef de produit Amérique du Nord chez Jetset Voyages, mais il faut attendre de voir s’il y aura des ventes de dernière minute. » « Les réservations pour l’été sont bonnes, commente pour sa part Barbara Livney, chef de produits USA-Canada chez Thomas Cook. Ce n’est pas l’euphorie, mais il y a un vrai enthousiasme. »

Tous les TO ont, il est vrai, ressenti un creux des ventes depuis fin mars, qu’ils attribuent en grande partie à la baisse générale des achats de voyages dans le contexte agité de ces derniers mois, entre révolutions arabes et tsunami au Japon. La hausse des surcharges, surtout marquée en mars et avril, pourrait aussi avoir joué, tout comme la mort de Ben Laden, rassurante pour certains candidats au voyage mais anxiogène pour d’autres. Reste que, comme chaque année, nombre d’hôtels sont déjà pleins.

L’OUEST, DESTINATION STAR

C’est surtout le cas de ceux situés à proximité des grands parcs nationaux de l’ouest américain, qui reste l’indétrônable destination star de l’été. « C’est ce qui progresse le plus, sur tous les segments de voyage, notamment sur nos circuits clés en main, des produits packagés pour individuels sur lesquels on met l’accent depuis deux ans », commente Armelle Le Scaon, directrice de production de Vacances Transat. Pour satisfaire la demande aérienne, Air France va encore renforcer sa desserte de San Francisco, y envoyant même à partir de début juin, l’un de ses A380. L’ouverture par la compagnie d’une ligne directe entre Paris et Orlando (Floride), dans quelques semaines, laisse en revanche les TO plus dubitatifs, d’autant que la demande vers la Floride est un peu moins forte cette année. À l’inverse, la Louisiane fait presque aussi bien qu’avant l’ouragan Katrina, et New York, qui se vend toute l’année, ne connaît aucun essoufflement.

Pour les TO généralistes, les États-Unis pourraient donc bien être, plus que jamais, une valeur sûre de l’été. Alors que le moyen-courrier, sur lequel repose traditionnellement la réussite de la saison, est en plein tourment, le succès confirmé de l’Amérique du Nord, autre poids lourd de la production estivale, est une nouvelle rassurante dont le secteur avait bien besoin.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique