Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les agences traditionnelles satisfont Locatour

La destination France bénéficie d’un engouement particulièrement significatif depuis trois mois.

 

"Nous avons enregistré une hausse de 10,6% des ventes réalisées par les agences de voyages traditionnelles à l’issue de l’exercice clos le 30 juin", souligne Yariv Abehsera, président de Travelfactory, qui coiffe notamment la marque Locatour. "C'est une vraie croissance structurelle, qui n'est pas seulement liée aux tragiques événements en Tunisie". Toutefois, la géopolitique a sans doute joué : l’attentat du musée du Bardo a positionné la France comme destination de repli auprès des familles.

La distribution génère 14% du CA

Et si l'Hexagone gagne les faveurs des distributeurs, la tendance s’accélère cet été : "Nous sommes à +58%, grâce à des réseaux comme Carrefour Vacances et Leclerc Voyages, mais aussi à d’autres enseignes", ajoute Yariv Abehsera, notant par ailleurs une stagnation des marques blanches. "Les réservations progressent, le panier moyen également". La distribution classique génère 14% des ventes globales 2014/15.

S'agissant de l'été en cours, il n'est pas pour autant bouclé. Afin d'engranger des réservations de dernière minute, Locatour sponsorise actuellement la météo sur la chaîne BFMTV.

Le Portugal et la Croatie en 2016

Travelfactory pousse aussi l’Espagne, qui génère désormais 35% de son activité globale. La production d'environ 10 000 offres locatives couvrant le pays de Dali se développe grâce à la création d’un bureau à Barcelone.

Depuis quelques semaines, le tour-opérateur a aussi ouvert l’Italie, sans présence locale. En attendant le Portugal et la Croatie l’an prochain. "Nous aurions pu ouvrir le Portugal cette année, mais nous préférons prendre notre temps, afin de critériser l'offre et de proposer des stocks en 2016".

Au cours de l’année écoulée, Travelfactory a réalisé un chiffre d’affaires de 70 millions d’euros, contre 67 millions d'euros un an plus tôt. Son résultat net, qui a atteint 238 000 euros à l'issue de l'exercice 2013/2014, n'est pas établi à ce jour.