Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Léon Bertrand collectionne les condamnations

Le procureur de la République de Cayenne a requis le 11 juin une condamnation à un an de prison avec sursis et 100 000 euros d'amende à l'encontre de Léon Bertrand (UMP), ex-ministre délégué au tourisme de Jacques Chirac.

Au coeur de cette affaire, mise en délibéré au 12 août prochain, sont mis en cause les agissements une SEM dont le principal actionnaire est la ville de Saint-Laurent du Maroni en Guyane dont Louis Bertrand est maire depuis 1983.

Le parquet reproche à l'ancien ministre l'octroi d'indemnités de départ s'élevant à près de 900 000 euros en faveur du directeur général de cette SEM, non prévues dans son contrat initial.

Un autre procès en Martinique

Dans cette affaire, l'ex-collaborateur de Léon Bertrand, est poursuivi pour "abus de bien sociaux" et "faux et usages de faux" et Léon Bertrand pour "complicité d'abus de biens sociaux".

Les deux hommes ont précédemment été condamnés pour "corruption passive", en juillet 2013, en Martinique dans une affaire de "pots de vin", dépaysée à l'époque où Léon Bertrand était ministre. Ils ont fait appel de leur condamnation respectives à 3 ans et 18 mois de prison ferme.

Le procès en appel de cette autre affaire, dans laquelle deux autres proches collaborateurs de Léon Bertrand ainsi que 5 chefs d'entreprise de Guyane ont été condamnés en première instance, est programmé sur plusieurs jours à Fort-de-France à partir du 30 juin.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique