Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le vol MH17 a bien été abattu par un missile

Le bureau d’enquête pour la sécurité néerlandaise (OVV) confirme qu’un missile est bel et bien la cause du crash de l’avion de la Malaysia Airlines.

Plus d’un an après la catastrophe aérienne, survenue le 17 juillet 2014 dans l’espace aérien ukrainien, la lumière vient d’être faite sur la cause de l’accident.

L’OVV confirme dans un rapport publié hier que le crash, ayant causé la mort des 298 passagers et membres d’équipage, résulte bien de la collision de l’appareil avec un missile. L’étude des débris de l’appareil a permis de déterminer qu’il s’agissait d’un missile 9N314M de type BUK, lancé depuis une zone identifiée dans un périmètre de 320 km², dans l’Est ukrainien. Des investigations plus poussées seront nécessaires afin d’établir le point de lancement exact du missile.

L’espace aérien aurait dû être fermé

Le rapport publié par l’OVV pointe également du doigt le danger que représente le survol des zones de conflit.

Selon le bureau d’enquête, l’espace aérien au-dessus de cette région, très fréquenté, aurait déjà dû être fermé avant l’accident du 17 juillet 2014. 160 vols commerciaux ont ainsi transité par cette zone le jour de l’accident. 

Après une alerte de sécurité publiée par l'Agence européenne de sécurité aérienne (EASA) au sujet des tirs de missiles russes vers la Syrie, la compagnie hongkongaise Cathay Pacific vient pour sa part de suspendre ses vols au-dessus de l'Iran et de la mer Caspienne.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique