Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le trafic des compagnies européennes recule

C’est la première semaine complète après le début de l’offensive anglo-américaine en Irak, relève l’Association européenne des compagnies aériennes (AEA). La semaine précédente (du 17 au 23 mars), qui ne comptait que quatre jours de conflit, le trafic aérien avait chuté de 12,4%.

Il est trop tôt pour savoir si la pneumonie atypique (SARS) a un quelconque impact sur le trafic aérien vers l’Extrême-Orient, a déclaré le secrétaire général de l’AEA, Ulrich Schulte-Strathaus, dans un communiqué. Certains de nos membres souffrent considérablement d’annulations de réservations vers et en provenance de cette région, d’autres moins. Sur la dernière semaine de mars, le trafic international (mesuré en passagers kilomètres) a baissé de 11,6% de/vers l’Extrême-Orient, soit un peu moins que la semaine précédente (-12,4%). Celui avec le Moyen-Orient a plongé de 52,2% (- 42,2% la semaine précédente), tandis qu’il baissait de 5,3% en Europe, et de 2,5% sur l’Atlantique nord.

En février 2003, avant le déclenchement des hostilités, le trafic aérien international des membres de l’AEA n’avait toujours pas retrouvé son niveau d’avant les attentats du 11 septembre 2001: il restait toujours 1,7% inférieur à celui de février 2001, selon les statistiques de l’AEA.