Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme social se structure

La CCAS et Vacances Léo Lagrange, deux acteurs majeurs du tourisme social, ont créé le GIE Vacances Loisirs Activ’, qui gère 11 villages soit 6000 lits.

 

Le tourisme social en France va prendre un nouvel essor. Le comité d’entreprise d’EDF-GDF, devenu, depuis sa privatisation, la Caisse centrale d’Activités sociales du personnel des entreprises électrique et gazière (CCAS), et l’association Vacances Léo Lagrange, ont fondé le groupement d’intérêt économique (GIE) Vacances Loisirs Activ’. Son objectif est de mettre en commun des moyen humains et matériels (centrale de réservation, promotion, commercialisation, exploitation…) pour gérer des centres de vacances et les commercialiser auprès des comités d’entreprises, des groupes, des tour-opérateurs et des particuliers. Ce nouvel acteur se veut un nouveau concurrent à des hébergeurs comme Pierre et Vacances ou Odalys.

Vacances Loisirs Activ’ commence son activité en reprenant la gestion de 11 villages (6000 lits) de l’association AREPOS (organisme proposant des vacances au personnel des organismes sociaux). La moitié de ces lits seront réservés, pendant la haute saison, au personnel des entreprises électriques et gazières mais les autres seront ouverts à l’ensemble du marché. Les villages sont situés dans le Golfe du Morbihan, en Vendée, à l’île d’Oléron, dans les Landes, le Var, l’Ardèche, les Alpes, les Pyrénées et la Corse. Par ailleurs, 1800 lits appartenant à l’Union des loisirs et de vacances familiales (ULVF) devraient prochainement rejoindre le GIE. Ce dernier vise les 15 000 lits en 2009 et 30 000 en 2012. Il espère réaliser un chiffre d’affaires de 30 M€ en 2009.

La CCAS dispose pour sa part de 215 centres de vacances (c’est le premier acteur du tourisme social en France). Vacances Léo Lagrange est propriétaire ou gestionnaire de 9 centres de vacances et organise des séjours dans des centres partenaires. Une partie de ces centres pourraient entrer progressivement au sein du GIE.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire