Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme s’ouvre aux handicaps

Au 31 janvier, 3270 hôtels, musées et autres restaurants français disposent du label « Tourisme et handicap », qui existe depuis seulement huit ans.

Peu à peu, les professionnels du tourisme veillent à mieux accueillir les personnes handicapées, et à le faire savoir. Créée en 2001, l’association Tourisme et Handicaps les soutient dans cette voie d’un tourisme plus responsable. Ses actions de sensibilisation sont menées auprès des chefs d’entreprises du tourisme, mais aussi du grand public. En témoignent les « Journées tourisme et handicap » organisées les 21 et 22 mars, pareilles à des « Portes ouvertes » de 48 heures dans les 51 comités départementaux du tourisme participants.

Développé depuis 2001 par le ministère alors en charge du tourisme, le label national « Tourisme & Handicap » permet d’identifier les prestataires capables d’accueillir des personnes souffrant d’une gêne ou d’une déficience (au niveau moteur, visuel, auditif ou mental). Il est attribué aux structures qui en ont fait la demande, après la validation effectuée par deux certificateurs, l’un représentant les professionnels du tourisme, l’autre les associations de personnes handicapées. L’Association et la Fédération nationale des comités départementaux du tourisme et de Loisirs Accueil (FNCDT-LA) sont très impliquées dans son développement.

A l’heure actuelle, 3271 équipements en France ont reçu un avis favorable de la commission nationale d’attribution du label. C’est 25% de mieux qu’en décembre 2008, souligne Annette Masson, présidente de Tourisme et Handicaps, par ailleurs présidente de la FFTST. A noter toutefois que certains hébergements portent le logo même si une partie des prestations, comme la piscine par exemple, peuvent rester inaccessibles aux personnes handicapées. Autre bémol, quelques départements n’ont aucun site labellisé : la Corse, la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion, la Creuse, l’Aube, les Ardennes. D’autres en ont trop peu. Or Véronique Brizon, directrice de la FNCDT-LA, souligne l’importance du maillage territoriale : « Nous avons commencé par labelliser les hébergements. Il faut poursuivre avec les loisirs et les activités cultuelles pour développer des produits touristiques » correspondant aux attentes des personnes handicapées.

Pour tout connaître de l’association, rendez-vous sur son site. Pour les sites labellisés, sur « Franceguide.com », dans la rubrique « Idées de vacances ». Le moteur de recherche est très basique, et les informations ne sont pas complètement actualisées. Mais c’est une base de renseignements utiles, Tourisme et Handicaps n’ayant pas les moyens de publier un annuaire. Ses bénévoles ont d’autres chantiers importants sur le feu.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire