Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme mexicain grippé ?

Alerte à la grippe porcine au Mexique, qui a fait déjà environ 100 morts. Le virus se propage dans le monde, aussi vite que la peur de voyager dans les zones infectées.

 

La grippe revient dans l’actualité touristique. La centaine de cas mortels recensés au Mexique ces dernières heures, et les 1400 cas suspects, ravivent la psychose qu’avait connu le secteur touristique à partir de 2003 avec le Sras, puis 2005 avec la grippe aviaire. Cette fois-ci, la peur vient de la grippe porcine, qui touche actuellement l’Amérique du Nord, y compris les Etats-Unis où ont été détectés une dizaine de cas non-mortels. Les autorités des USA ont aussitôt pris des mesures de détections thermiques des passagers en provenance du Mexique dans leurs aéroports internationaux. Les autorités mexicaines ont pris les mêmes mesures avec contrôle de bagages et de passagers.

En France, où quatre cas suspects, toutes en provenance du Mexique, on été identifiées, une circulaire a également été envoyée aux préfets pour leur demander de mettre en oeuvre des mesures d’information aux voyageurs et une « vigilance sanitaire renforcée dans les aéroports », a précisé la ministre de la Santé Roselyne Bachelot. Le directeur général de la Santé, le professeur Didier Houssin devait se rendre hier à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle « pour se rendre compte de la bonne mise en oeuvre de ces mesures ». Mais il a précisé dans les colonnes du Parisien d’hier que dimanche « aucun pays n’avait décidé de mettre en place de restrictions de transport aérien, ni même n’a déconseillé formellement de se rendre au Mexique ». Une plate-forme téléphonique a par ailleurs été mise en place par le Quai d’Orsay au 01 45 50 34 60. Le ministère des Affaires étrangères a fait savoir que toutes les personnes se rendant au Mexique pouvaient consulter, outre son site (diplomatie.gouv.fr), celui de la Santé (santé.gouv.fr) voire celui de l’ambassade de France au Mexique (ambafrance-mx.org).

Compte-tenu de la situation, le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère chargé de la Santé appellent à la plus grande prudence.

La menace d’épidémie pourrait bien marquer un coup d’arrêt au tourisme mexicain, comme ce fut le cas il y a quelques années en Asie ou en Turquie.

 

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique