Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme marocain poursuit une croissance miraculeuse

Alors que le tourisme dans le monde arabe fait grise mine, le Maroc affiche des indicateurs au vert au cours du premier semestre 2011, avec une hausse de fréquentation de 6,3%.

Les révoltes et crises politiques en Egypte et en Tunisie, la guerre en Libye, la répression en Syrie, l’insécurité en Algérie et même l’attentat de Marrakech en avril n’auront pas eu raison du tourisme marocain. Comme un miracle, le pays annonce une progression de 6,3% du nombre de touristes étrangers dans le pays au premier semestre 2011 par rapport à la même période l’an dernier, soit un total de 4,2 millions de visiteurs entre janvier et juin, et une hausse des recettes touristiques de 8,5%, à 33 milliards de dirhams (3 mds d’euros). 
 
"Nous ne sommes pas dans l’euphorie, mais la forte progression de notre tourisme – 10% en moyenne au cours des 10 dernières années – nous a permis de résister au ralentissement de l’activité cette année", explique le ministre marocain du tourisme, Yassir Znagui, dans un entretien à l’AFP. "Nous ciblons un deuxième semestre correct, et je serais content d’une progression de 5% du nombre de touristes sur l’année", affirme-t-il.
 
Seul point noir: les nuitées totales ont baissé de 2% au premier semestre par rapport à l’an dernier (-5% à Marrakech, -15% à Fès), surtout de la part des Français, avec un taux d’occupation en baisse également de deux points à 41%, selon les chiffres officiels. La période du ramadan (qui se termine demain) semble également avoir été "calamiteuse" pour les hôteliers, selon le quotidien L’Economiste qui cite des patrons de l’industrie hôtelière en colère.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique