Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le TGV marocain se précise

Un prêt de 625 ME a été accordé au Maroc par la France pour soutenir un projet que la SNCF entend bien exploiter.

 

La France a accordé vendredi au Maroc un prêt de 625 millions d’euros pour le matériel roulant et les équipements d’une future ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) entre Tanger et Casablanca,

 Selon l’entourage de Anne-Marie Idrac, la secrétaire d’Etat française, ce prêt représente environ le tiers du coût total de ce grand projet. Le protocole financier signé vendredi intervient en complément d’un don de 75 millions d’euros déjà accordé par le gouvernement français au Maroc. Cette première enveloppe était destinée au financement des études pour la réalisation de cette ligne. Un accord sur la conception, la construction et l’entretien de cette ligne de 350 km, qui doit relier Tanger à Casablanca en 2 heures 10 au lieu de 5 heures 45 aujourd’hui, avait été signé en octobre 2007. Le marché avait alors été attribué à Alstom.

Le coût de ce projet a été estimé à 2 milliards d’euros. Dans un deuxième temps, en 2030, le TGV devrait relier Tanger à Agadir (au sud de Casablanca). Le coût total sera de l’ordre de 100 milliards de dirhams (9,1 milliards d’euros), financé pour moitié par des partenaires français.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique