Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le soleil des îles réchauffe Exotismes

Le spécialiste des Antilles, de la Polynésie et de l’océan Indien devrait terminer l’année avec un chiffre d’affaires record de 70 millions d’euros.

Exotismes, qui fêtera ses 20 ans l’an prochain, est au meilleur de sa forme. Après un exercice 2004 en progression de 16 %, le tour-opérateur marseillais (détenu par Gilbert Cisneros, Mumtaz Teker et plusieurs banques) devrait terminer l’année avec 70 ME de chiffre d’affaires et 62 000 clients (contre 55 200 en 2004). Un record !

Fidèle à son positionnement de spécialiste des îles francophones (Antilles, Polynésie et océan Indien via quatre brochures), il a choisi de développer son savoir-faire sur l’existant plutôt que de se diversifier sur d’autres pays. Et la stratégie s’avère payante. Sur les 11 destinations qu’il programme (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Maurice, Seychelles, Réunion, Polynésie), Exotismes est leader sur l’île Maurice et aux Antilles (en forfaits) avec, respectivement, 12 914 et 33 000 clients.

Un site spécial discount

Autre clé du succès : de gros engagements aériens, uniquement sur les vols réguliers de plusieurs compagnies (25 000 blocs/sièges vers les Antilles, 7 000 vers la Réunion), qui lui permettent une bonne flexibilité de l’offre, et des départs de Paris et de la province, sans les risques financiers inhérents aux vols charters.

Pour pousser plus loin sa spécialisation et améliorer son service aux agences, Exotismes est passé ce mois-ci d’un centre d’appels général à trois centrales de réservation (25 personnes), chacune dédiée à une zone géographique. Par ailleurs, le site professionnel (www.exotismes.com, environ 14 % des ventes en 2005) sera complété l’an prochain par un site spécial discount (promotions, VDM…), dont les produits seront commissionnés à 10 %.

Un TO en si bonne santé serait-il donc à vendre, comme l’affirme la rumeur qui court depuis le dernier Top Resa ? Absolument pas, s’amuse Pierre Bruno, DG, qui dit vivre avec ce bruit depuis déjà plusieurs années. Et d’ajouter qu’au contraire, Exotismes ne cache pas son désir d’acquérir un voyagiste. A bon entendeur…

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique