Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le salon Top Resa de plus en plus pro

Pour convaincre les vendeurs de faire le déplacement à Deauville, le salon du tourisme ajoute cette année à son programme plusieurs ateliers de travail et conférences.

Top Resa n’en finit plus de pousser sa tente. Pour sa 27e édition (du 22 au 24 septembre), le salon de Deauville continue à voir toujours plus grand, avec un chapiteau qui culmine à 17 200 m2. La manifestation accueille quelques nouveaux poids lourds, en particulier Havas Voyages (groupe TUI) ou Carnival. Plus globalement, le salon s’est attaché cette année à attirer des TO de niches (comme le TO gay Attitude Travels), alors que la plupart des ténors de la profession exposent déjà depuis de longues années. La plus forte progression en termes d’exposants est néanmoins à mettre à l’actif de l’hôtellerie (+15 %), avec l’arrivée en masse des chaînes volontaires et des sites hôteliers professionnels, type Octopus travel. Côté destinations (140 pays représentés), le Brésil disposera du plus grand stand (350 m2), année du Brésil en France oblige.

L’objectif principal : améliorer sans cesse le contenu

Notre ambition n’est pas nécessairement de croître en volume car un salon comme le nôtre ne peut progresser éternellement. Nous avons aussi pour objectif d’améliorer sans cesse le contenu et de jouer sur l’approfondissement de la relation commerciale, précise Joël Gangnery, DG. Ainsi, pour aider les 30 % de nouveaux visiteurs chaque année, Top Resa met en place un badge première visite. Pour eux, et pour les 15 000 visiteurs attendus en général, les points d’orientation (avec une hôtesse), installés pour la première fois l’an dernier, sont reconduits. De même, les visiteurs pourront à nouveau se faire livrer directement dans leur agence la documentation glanée pendant leur visite, grâce au service gratuit mis en place par Logimail. Enfin, deux centres d’affaires, pour les visiteurs comme les exposants, seront aménagés.

Un débat sur les vols charters

Mais c’est surtout dans le domaine de la formation et de l’aide à la vente que le salon entend faire des efforts cette année. En attendant que Top Resa puisse être agréé dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF), sans doute l’année prochaine, la manifestation multiplie ateliers et conférences pour attirer les vendeurs, mais aussi convaincre leurs patrons de les autoriser à passer une journée à Deauville. A cet effet, un nouvel espace de 400 m2, baptisé l’Agora, a été aménagé. Il accueillera cinq conférences, dont la révélation de l’étude commanditée par le Snav et le ministère du tourisme sur l’avenir des agences, et un vaste débat sur les vols charters. Parallèlement, quatre ateliers de travail seront proposés aux vendeurs le samedi 24 septembre. Top Resa doit être ressenti comme un véritable investissement, et se doit d’être le plus complet possible, conclut Joël Gangnery.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique