Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le risque d’accident aérien diminue

L’avion reste le moyen de transport le plus sécuritaire, claironne IATA, chiffres à l’appui. Le transport aérien a connu en 2006 « l’année la plus sûre » de l’aviation civile.

Le taux d’accident de l’industrie aérienne, qui se développe au rythme de 5% à 6% par an, s’est élevé à 0,65 accident par million de vols opérés, annonce l’Association internationale du transport aérien (IATA). Le pourcentage était deux fois plus important en 1996 (à 1,32). L’objectif est de « baisser le taux global à 0,49 accident par million de vols pour 2008, une amélioration de l’ordre de 25% », a déclaré Giovanni Bigninani, directeur général de l’association.

Au niveau international, l’industrie a subi un total de 77 accidents en 2006, contre 111 en 2005. 46 d’entre eux ont impliqué des jets, et 31 des avions turbopropulseurs (à hélices). La Russie et la Communauté des Etats indépendants ont enregistré le pourcentage d’accident le plus élevé avec 8,6 pertes d’appareils par million de vol : 13 fois la moyenne globale. Malgré des améliorations de la sécurité, l’Afrique reste elle aussi un mauvais élève (4,31 accidents par million de vols). Ses efforts en matière de sécurité doivent se poursuivre, selon IATA, en se concentrant sur l’amélioration des systèmes de bord et des données de navigation. L’occident fait toujours office de modèle. Le taux d’accident est inférieur à la moyenne en Amérique du Nord (0,49) et surtout en Europe (0,32).

Le rapport de l’association montre du doigt des facteurs aggravants : 43% des accidents ont eu lieu dans des conditions météorologiques défavorables ; 38% ont impliqué des problèmes de communication entre pilotes et avec les contrôleurs ; et 33% sont liés à des problèmes de formation.

L’IATA indique qu’elle concentrera notamment ses efforts sur la sécurité des pistes et les dommages au sol (10% des accidents).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique