Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le palmarès 2014 des ports de croisières français

Nombre de passagers, part du trafic en "tête de ligne", nombre d’escales : pour la première fois, L’Echo touristique a compilé les statistiques relatives au trafic croisières dans l’ensemble des ports français de métropole et d’outremer. En voici le Top 50.

Marseille s’impose plus que jamais comme le phare de la croisière en France. Mais derrière lui, des dizaines d’autres ports font de cette activité un axe de développement touristique, et les meilleurs élèves ne sont pas forcément ceux que l’on imagine.

Pour la première fois, L’Echo touristique a recueilli l’ensemble des données statistiques portant sur le trafic croisières dans les ports français, en métropole comme dans les territoires ultramarins : nombre total de passagers, proportions du trafic de transit et du trafic de "tête de ligne", nombre d’escales, évolutions par rapport à 2013…

Seuls ont été retenus ici les ports ayant dénombré plus de 4 000 passagers en 2014. Les données ont été collectées auprès des services portuaires, des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) ou des institutionnels du tourisme (offices du tourisme, CDT, CRT). Ces chiffres agrègent les volumes recensés à fin novembre 2014, auxquels ont été ajoutés les trafics prévisionnels pour le mois de décembre 2014.

Les passagers en transit sont comptabilisés une fois. Les passagers en "tête de ligne" sont recensés à l’embarquement et au débarquement  (un même passager peut donc être comptabilisé deux fois s'il débute et termine sa croisière dans le même port).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique