Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Maroc s’inquiète de la désaffection française

Le Maroc prend très au sérieux la baisse des réservations du marché français, comme l'attestent la mise en place d'une cellule de veille et  des opérations de communication.

Le Maroc "prend au sérieux" la baisse des réservations touristiques depuis la France, à la suite de l'assassinat d'Hervé Gourdel en Algérie et de l'appel à une "vigilance renforcée" des autorités françaises, a souligné dimanche auprès de l'AFP le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad.

Une cellule de veille

Selon plusieurs responsables du secteur, la baisse avoisine 15% pour le Maroc comme pour la Tunisie, deux destinations d'ordinaire privilégiées à cette période de l'année avec les vacances de la Toussaint.

"Les ventes se sont arrêtées pendant 15 jours", témoigne Nadir Ben Kiran, directeur général de Mille Lieux qui édite une brochure Maroc et une brochure Tunisie. "Les annulations ont par ailleurs représenté environ 20% de l'activité. Les prises de commandes repartent très doucement mais les vacances de la Toussaint, qui s'annonçaient bonnes, seront finalement médiocres pour nous. Cela pourait nous coûter presque 10 points de croissance sur l'exercice".

"Nous prenons cette situation au sérieux et avons mis en place une cellule de veille qui a déjà commencé son travail", a déclaré à l'AFP Lahcen Haddad. "Nous avons, en parallèle, entamé un travail de communication. Le mot d'ordre, c'est que nous prenons vraiment cette situation au sérieux (…). Ce travail va continuer durant les prochaines semaines", a-t-il martelé.

200 vendeurs TUI France à Marrakech

La présence, jeudi 16 octobre, de Abderrafia Zouitene, directeur général de l'Office National Marocain du Tourisme, au séminaire annuel des vendeurs de TUI France, qui se tient à Marrakech du 14 au 16 octobre, s'inscrit dans ces initiatives de communication et de réassurance.

Il sera aux côtés de Pascal de Izaguirre, président de TUI France, pour une déclaration et une conférence de presse communes, l'occasion de rassurer sur la sécurité du royaume et  pour le groupe TUI France de rappeller le partenariat très fort qui l'unit au Maroc (sa première destination en nombre de clients).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique