Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Maroc débloque 9,5 millions d’euros pour enrayer la baisse des réservations

Le Royaume a annoncé lundi un plan d'actions en soutien au secteur touristique, vital pour son économie, sur fond de recul des réservations en France, son premier marché.

Le Maroc passe à l’offensive pour soutenir une économie touristique, qui montre des signes de faiblesse. Le Royaume a annoncé lundi le lancement d’un plan d’actions doté de 100 millions de dirhams (9,5 millions d'euros), "en vue de renforcer la promotion de la destination Maroc sur certains marchés touristiques", selon un communiqué publié par le ministère du Tourisme.

Ce plan vise notamment à "atténuer l'impact des évènements de Paris (notamment l'attaque de jihadistes contre le journal Charlie Hebdo le 7 janvier, Ndlr) et des amalgames qui pourraient en résulter", précise-t-il.

Il prévoit, entre autres, une "implication conjointe des acteurs touristiques français et marocains pour confirmer la stabilité du Maroc et informer sur la garantie de la sécurité", indique le texte du ministère.

Situation délicate sur les projections du premier trimestre 2015

Selon la même source, un comité de veille a en effet constaté un "recul des réservations particulièrement au niveau du marché français" et "fait état d'une situation délicate au niveau des projections des indicateurs du 1er trimestre 2015".

Avec près de deux millions de visiteurs par an, les Français constituent le premier contingent au Maroc, où le secteur du tourisme représente environ 10% du PIB. Le royaume, qui a dépassé pour la première fois les 10 millions de visiteurs en 2013, affiche l'ambition de doubler ce chiffre d'ici 2020.

A l'automne dernier, Rabat avait protesté contre la décision de Paris de publier une liste de 40 pays, dont le Maroc, où elle appelait ses ressortissants à la "vigilance renforcée", en réaction à l'assassinat en Algérie du randonneur Hervé Gourdel par un groupe armé.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique