Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le groupe Thomas Cook dans le rouge en 2001/2002

Le géant allemand du tourisme affiche un résultat négatif de 120 millions d’euros.

Après impôts, le groupe Thomas Cook a enregistré pour son exercice 2001/2002, clos au 31 octobre 2002, une perte nette de 120 millions d’euros, contre un bénéfice de 20 millions d’euros lors de l’exercice précédent. Bien qu’en baisse de plus de moitié, le résultat opérationnel demeure, lui, encore positif, à 62,2 millions d’euros (contre 150,5 millions d’euros en 2000/2001). Le nombre de clients a baissé de 6,2%, à 13,2 millions. La chute atteint même 15% en Allemagne. Le chiffre d’affaires a en revanche progressé de 3,2%, s’établissant à 8,1 milliards d’euros, grâce notamment à la contribution du CA réalisé par Thomas Cook UK pour la première fois sur la totalité de l’exercice. 

Stefan Pichler, président du directoire de Thomas Cook AG, a par ailleurs réaffirmé lors de la présentation de ces résultats à Francfort la priorité donnée au développement sur les marchés français, polonais, hongrois mais aussi canadien, indien, égyptien et thaïlandais, à travers les marques Thomas Cook/Nekermann et les ventes de produits touristiques. D’ici 2007, le groupe devra réaliser environ 20% de son chiffre d’affaires sur ces marchés , contre 10% aujourd’hui, a précisé Stefan Pichler.

A l’image de ce qui existe en France avec Havas Voyages et Havas Voyages Vacances, les réseaux et TO maisons devront accentuer leur collaboration sur chaque marché et les interfaces avec les entités centrales, transport aérien, achat de lits hôteliers et gestion des destinations, seront en partie redéfinies. Pour améliorer l’exploitation de ses capacités aériennes et hôtelières, le groupe annonce par ailleurs la mise en place prochaine de systèmes de yield management. Des plates formes de gestion seront également créées dans les secteurs aériens et hôteliers, ainsi que sur les destinations. La priorité est donnée au développement des produits dits Sun & Beach, comme les Caraïbes, l’Espagne ou la Turquie.

Pour tenir son objectif de réaliser un résultat opérationnel positif pour l’exercice 2002/2003, le groupe confirme aussi la mise en place d’un plan d’économies, dont l’objectif est de réduire les dépenses de 250 millions d’euros cette année. Le marché allemand, dont la baisse ne fait que s’amplifier en raison de la récession économique qui touche le pays, est particulièrement visé par ces mesures. Les ventes mondiales de Thomas Cook pour l’été enregistrent actuellement un recul de 9 à 10% par rapport à l’année dernière à la même époque.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique