Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Club Med se maintient dans le vert en 2012 (Publié le 07 décembre 2012)

Le groupe a réalisé un bénéfice de 2 millions d'euros sur l'exercice annuel, pour un chiffre d’affaires de 1,46 milliard d’euros. De bons résultats qu’il doit à ses stratégies d’internationalisation et de montée en gamme, qui vont se poursuivre.

Deuxième année consécutive de bénéfices pour le Club Med. Le groupe a publié ce vendredi un résultat net positif de 2 millions d'euros pour l'exercice 2012 (clos au 31 octobre dernier), soit un chiffre identique à celui de 2011.

Si le deuxième semestre a été moins brillant que le premier, le chiffre d'affaires annuel grimpe néanmoins de 2,6%, à 1,46 milliard d'euros, pour un nombre de clients en hausse de 1,9%, à 1,27 million (dont 867 000 sur les villages 4 et 5 tridents, en progression de 7%).

Le résultat opérationnel courant (ROC) Villages, indicateur de rentabilité, a progressé de 1% à 62 millions d'euros. Mais la marge opérationnelle s'est un peu érodée, à 8,7%, contre 8,9% l'an dernier, soit un chiffre légèrement inférieur aux espérances, expliqué en partie par l'inflation et la hausse du prix du pétrole.

Pour Henri Giscard d'Estaing, le PDG du groupe, ces bons résultats, obtenus malgré "la dégradation des marchés touristiques en Europe [qui] s'est accélérée au cours de l'été", prouvent "la solidité [du] business model". Sorti d'une décennie difficile, le Club Med estime ainsi aller mieux que bien d'autres opérateurs français et avoir des "atouts forts" pour l'avenir : structure financière "solide", dette nette en forte baisse (à 118 M€), parc rénové…

Un tiers de clients des pays émergents en 2015

Il compte donc poursuivre sa double stratégie de montée en gamme, lancée en 2004, et d'internationalisation, avec deux objectifs nouveaux d'ici fin 2015. D'abord, que trois quarts des capacités soient du haut de gamme (4 et 5 Tridents), contre les deux-tiers aujourd'hui et 45% il y a cinq ans. Ensuite, qu'un tiers de la clientèle provienne de "pays à fort développement", contre 25% aujourd'hui.

Pour conquérir la Chine, censée devenir son deuxième marché derrière la France d'ici 2015 avec 200 000 clients (contre 86 000 en 2012) et cinq villages (deux sont déjà en exploitation, et deux autres contrats sont en cours de finalisation), le groupe lancera dans les trois ans une nouvelle marque, "by Club Med". "Il s'agira d'hôtels-resorts haut de gamme de grande capacité", proches des grandes villes mais au vert, ciblant des Chinois urbains pour des week-ends prolongés ou la clientèle business pour des séminaires, explique le Club, dont l'actionnaire principal est le chinois Fosun.

Autre marché à potentiel, le Brésil a fourni 84 000 clients au Club Méd en 2012, le groupe espérant atteindre les 117 000 d'ici deux ans. L'objectif pour 2015 est également d'y augmenter les capacités villages de 20%, le TO exploitant actuellement 3 villages dans le pays.

Hiver : les résas européennes en baisse

En attendant, cumulées au 1er décembre, les réservations d'hiver sont "en avance de 1,1%" sur un an, tirées par l'Amérique et l'Asie (Brésil, Chine…). Mais elles reculent de 5,1% sur les quatre dernières semaines sur l'Europe-Afrique, alors que sa clientèle reste surtout européenne. Le Club Med a en conséquence "une approche prudente pour 2013", notamment en matière d'investissements.

Il a réduit de 3,7% ses capacités pour l'hiver, notamment au Maghreb où des villages resteront provisoirement fermés. Et de 6,2% pour l'été 2013 en Europe-Afrique, tandis que l'Asie bénficiera en revanche de l'ouverture complète du village chinois de Guilin.

En 2012, il a fermé cinq villages dont deux en Tunisie, à Djerba et Nabeul, et en a vendus trois autres (Méribel, Australie, Bora-Bora).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique