Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Club Med restructure

Le groupe, présidé par Henry Giscard d’Estaing, a présenté vendredi aux comités d’entreprise le projet de fermeture du Club Med World à Paris et de réorganisation de son centre d’appel européen. Au total, 169 postes seraient supprimés.

 

Décidément, il se passe tous les jours quelque chose au Club Med dont l’actualité est chahutée depuis deux mois. Cela a commencé avec « les attaques » de Bernard Tapie qui ne manquera certainement pas de rebondir sur les projets de restructuration annoncés le 26 juin. Le Club a  en effet officiellement présenté vendredi en comité d’entreprise le projet de cessation d’activité du site parisien de Club Med World. « Depuis 2003, le Club Méditerranée a soutenu le Club Med World dans la mise en place de nombreuses mesures pour enrayer la baisse du chiffre d’affaires et pour restaurer sa rentabilité. Malgré l’ensemble de ces efforts et le fort engagement des équipes, le concept de « Loisir urbain » de Club Med World, est resté déficitaire et ne s’inscrit pas dans le cadre de la stratégie de repositionnement du groupe (…)», explique le Club dans un communiqué.

Créé en 2000 dans le cadre de la stratégie de diversification , le concept Club Med World avait vocation à se développer dans les capitales de plusieurs pays. Dès 2003, le Club Med World de Montréal qui accumulait de fortes pertes, avait dû être fermé. « S’agissant du site de Paris dont le bail arrive à échéance le 30 juin 2010, aucun modèle économique n’était viable pour enrayer les pertes cumulées s’élevant à près de 40 M€ depuis sa création. » Le projet de fermeture, qui pourrait prendre effet à compter du 31 octobre 2009, entraînerait la suppression de 101 postes. « Un plan de sauvegarde de l’emploi serait mis en place pour diminuer l’impact sur les collaborateurs et favoriser leur reclassement ».

Tenant compte de l’évolution des comportements de consommation », le Club a également présenté vendredi un projet de réorganisation de son centre d’appel européen (CMCAE). La distribution directe en France, en Belgique, en Suisse et en Italie, correspondant aux ventes individuelles en face à face et par téléphone serait ainsi dorénavant assurée par le réseau des agences Club Med Voyages, qui verraient leur expertise B to C se renforcer. CMCAE se verrait ainsi renforcer dans sa spécialisation B to B, en se concentrant sur le traitement du réseau indirect et en conservant le traitement des appels web Ventes de Dernières Minutes. ce projet de transformation se traduirait par la suppression de 68 postes et la modification d’un certain nombre de contrats de travail. Un plan de sauvegarde de l’emploi  est également à l’étude.