Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Laurent Abitbol : ses premières promesses

Visiblement ému, le nouveau président de Selectour Afat a partagé sa feuille de route, juste après le résultat des élections.

 

Elu ou battu, Laurent Abitbol avait promis d'échanger avec les journalistes présents, à l'issue de l'Assemblée générale annuelle de Selectour Afat, le 23 juin. Le nouveau président du réseau s'est volontiers prêté au jeu hier, afin de présenter sa feuille de route et ses premiers engagements vis-à-vis des adhérents et des partenaires.

Touché par les nombreux textos de félicitations qui ont suivi son élection, Laurent Abitbol s’est tout d’abord posé en rassembleur : "Le sujet le plus important, c’est l’image. Il faut redonner l’envie de, au réseau, aux adhérents et à nos amis les fournisseurs. Je serai le porte-parole du réseau, pour défendre les adhérents partout. Le boulot, le vrai, c’est lui", a-t-il expliqué en désignant Laurent Maucort, pour sa part DG.

Rénover les points de vente

Première priorité, c’est "l’agence de demain. Havas Voyages a commencé, TUI le continue. Nous devons avoir des agences nouvelles pour notre réseau, avec participation du siège. Nous avons effectué une étude bancaire, cela ne coûterait pas très cher puisque les taux bancaires sont très bas".

"La coopérative est assez riche. Cet argent appartient aux membres. Il faut le réinvestir en faveur de l’adhérent, qui a des droits mais aussi des devoirs. Oui, on paie une partie des travaux, mais il faut suivre la ligne politique du réseau", a poursuivi le patron de Marietton Développement, en citant Leclerc Voyages comme "exemple parfait". Une hausse des exigences du siège pourrait en résulter.

Continuer de pacifier les relations avec les fournisseurs

Deuxième priorité : "retrouver le sourire avec les fournisseurs", qui ont mal vécu l’épisode des contrats TTC dans le cadre des référencements 2016-18. La pacification a commencé, mais n’est pas terminée.

Il est aussi question aussi de renforcer le GIE créé entre Selectour Afat et Havas Voyages, afin de mieux négocier les contrats.

Laurent Abitbol veut que la coopérative soit plus rentable, pour ensuite redistribuer plus de revenus ou d'avantages aux adhérents.

S’agissant de la marque, le sujet, "sensible", "doit être abordé, mais il n’est pas consensuel".

Exécutée par le DG, la feuille de route pour la prochaine année sera discutée et peaufinée à l’issue d’un séminaire des administrateurs, les 11 et 12 juillet.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique