Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La région PACA part à la reconquête des marchés français et européens

Les acteurs institutionnels de la région Provence Alpes Côte d’Azur, sous l’égide des instances régionales, financent plusieurs campagnes pour attirer la clientèle locale, nationale et européenne.

La deuxième région la plus touristique de France mise sur le collectif pour attirer des touristes pendant la saison estivale. Sous la supervision du Comité régional du tourisme (CRT) de la région Provence Alpes Côte d’Azur, l’ensemble* des acteurs de la promotion touristique de la région se sont associés pour la campagne #OnaTousBesoinDuSud.

Une campagne plurimédia (télévision, radio, Internet, réseaux sociaux, …) qui sera lancée le 2 mai et qui « se base sur la solidarité » des nombreux contributeurs, selon François de Canson, le président du CRT Provence Alpes Côte d’Azur. « L’année 2020 a été difficile, et le début d’année 2021 traumatisant pour les professionnels du tourisme de la région. Nous devons donner l’élan de la saison avec cette campagne », qui ira même à la reconquête des marchés européens, cette fois-ci sous la direction d’Atout France, avec « Explore France ».

« La pandémie a un impact massif et généralisé sur les professionnels du tourisme, dans l’ensemble des territoires de la région », constate Renaud Muselier, le président de la région. « Stations de ski fermées, palais des congrès à l’arrêt, bateaux de croisières à quai, musées fermés… La liste est sans fin. »

7 milliards d’euros perdus en 2020

« En 2020, la région a enregistré une baisse de fréquentation globale de 21%, soit 44 millions de nuitées en moins », chiffre celui qui n’est pas encore officiellement candidat à sa réélection à la présidence de la région. Et la région a encaissé 13 milliards d’euros de retombées économiques, contre 20 milliards habituellement.

« Il faut accélérer, et s’appuyer sur un calendrier et une méthode. Les errements de la saison cauchemardesque de ski ne doivent pas se reproduire », estime Renaud Muselier. Les institutionnels du tourisme vont donc continuer ce qui a été initié « déjà quelques années avant la crise », en favorisant notamment la fréquentation en dehors de la saison estivale et des plus hauts lieux touristiques.

L’objectif consiste aussi – et c’est plus inhabituel – à poursuivre « la mise en relation des tour-opérateurs et des agences de voyages avec l’offre régionale. Aujourd’hui, des voyagistes comme Asia, Le Cercle des Vacances ou Karavel/Promovacances vendent nos produits. C’était impensable avant la crise », conclut François de Canson.

*Comité régional de tourisme Côte d’Azur France, Agence des Alpes-de-Haute-Provence, Agence des Hautes-Alpes, Provence Tourisme, Var Tourisme, Vaucluse Provence Attractivité, office de tourisme métropolitain Nice Côte, office de tourisme métropole Toulon Provence Méditerranée, office métropolitain de tourisme et des congrès de Marseille, office de tourisme d’Aix-en-Provence, office de tourisme d’Antibes-Juan-les-Pins. 

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique