Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Polynésie taxe les touristes

 

Mauvaise nouvelle pour les touristes se rendant en vacances en Polynésie. Depuis le 1er janvier, plusieurs taxes sont rentrées en application pour les séjours hôteliers et les croisières inter-îles. Ces taxes ont été votées par l’ancien gouvernement polynésien d’Oscar Temaru, qui a été remplacé la semaine dernière par Gaston Tong Sang, le maire de Bora Bora.

Ainsi, une taxe de service de 1% est désormais appliquée pour tout séjour hôtelier (hébergement et repas). Les voyagistes présents sur la destination intégreront dans leurs factures cette taxe pour les réservations effectuées depuis le 1er janvier. Les réservations déjà enregistrées pour des séjours à compter du 1er avril supporteront également cet impôt.

Le secteur de croisières n’est pas épargné. Les opérateurs effectuant des itinéraires inter-îles doivent désormais verser 1400 francs pacifiques (soit 11,50 euros) par cabine et par jour contre 500 francs (4,20 euros) avant le 1er janvier. Certaines compagnies envisagent déjà de ne plus faire escale que dans un seul port, afin de ne pas être considérées comme effectuant du tourisme insulaire, annonce Joël Le Julien, vice-président du syndicat des agents maritimes au long cours de Polynésie.

Ces mesures fiscales devraient par ailleurs rendre difficile le franchissement de la barre des 300 000 touristes, l’objectif fixé par le gouvernement polynésien, alors que les arrivées plafonnent depuis plusieurs années à 200 000 visiteurs (dont 40 000 croisiéristes). Sur le marché français (qui a représenté 45 000 visiteurs en 2005), la destination a notamment souffert de la question du passeport électronique en raison de l’escale effectuée sur le sol américain, à Los Angeles.