Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La nouvelle vie de Jet tours, marque de Thomas Cook France

Un an après le rachat de Jet tours par Thomas Cook, l’inauguration du nouvel Eldorador Paloma Renaissance a aussi été l’occasion de constater le niveau d’intégration du TO au sein du système TC.

Àceux qui se demandaient si Jet tours était soluble dans Thomas Cook, la réponse est oui. Menée tambour battant, l’intégration des deux entreprises semble aboutie : le TO est devenu une marque intégrée au groupe et détricoter l’organisation actuelle, résolument transversale, serait moins simple qu’à l’époque post Club Med. Les modes opératoires de TC ont été privilégiés : 20 réceptifs sur 22 sont ceux du repreneur ; les animateurs Eldo et les délégués à destination ont été invités à signer un contrat avec SAG, une société de services suisse filiale de TC Allemagne, ou à accepter un licenciement économique. Pour les hôtels, TC France privilégie des partenariats avec des chaînes amies du groupe. À Clichy, les chefs de marché et les responsables Business Unit sont multimarques : en accord avec la direction, ils choisissent, par exemple, d’apposer un label TC Village, Aquatour ou Eldorador à un club selon son standing hôtelier et son offre en matière d’animation, « Eldorador étant plus haut de gamme », précise Anne Bouferguene, DG en charge du TO et du marketing. Du point de vue organisationnel, la différence ne concerne plus que la distribution, les produits TC et Aquatour étant vendus en exclusivité par les agences maison, tandis que Jet tours pratique une distribution ouverte. Ce nouvel environnement a-t-il des conséquences sur les ventes ? « Nous ne donnons pas de tendance chiffrée, mais nous avons des raisons d’être optimistes », répond Anne Bouferguene. Le sujet, sensible, des Enseignes Jet tours est écarté : « Nous ne changeons pas de stratégie et souhaitons développer ce réseau. » Balayée aussi, la question de l’avenir du groupe : « Thomas Cook est le bijou d’Arcandor, nous ne sommes pas inquiets », assure Serge Lamberti, DG en charge du développement et des destinations.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique