Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La montagne française satisfaite de sa saison d’hiver

La fréquentation enregistrée au sein des stations de montagne au cours des vacances d’hiver est jugée globalement satisfaisante, voire très satisfaisante, avec des taux d’occupation entre 74 et 91%.

Pour les résidences de tourisme nord-alpines, les meublés savoyards et l’ensemble des hébergements des Alpes du Sud, c’est une hausse de fréquentation qui est annoncée par rapport à l’an passé, selon le premier bilan de l'Observatoire national des stations de montagne publié le 18 mars.

A l’inverse, la baisse est ressentie pour les meublés nord-alpins et vosgiens. Ailleurs, c’est la stabilité qui l’emporte.

Les résidences de tourisme ont fait le plein

De manière générale, ce sont les résidences de tourisme qui ont enregistré les plus forts taux d’occupation au cours des vacances d’hiver 2014 (jusqu’à 90% en Savoie-Mont Blanc).

Parmi les clientèles internationales, les Britanniques dominent dans les Alpes du Nord, les Belges dans les Alpes du Sud et les Vosges, et les Espagnols dans les Pyrénées.

Malgré une conjoncture économique tendue, les consommations au sein des restaurants et des commerces sont jugées stables, par rapport à l’an passé, dans les Alpes du Nord et le Jura. Elles sont en revanche estimées en recul dans les Alpes du Sud, ainsi que dans les Pyrénées s’agissant des restaurants.

Toujours plus de dernière minute

Tendance qui se confirme année après année : les réservations de dernière minute sont jugées plus nombreuses pour tous les massifs, exception faite des stations vosgiennes, pour lesquelles un sentiment de recul domine. Les courts séjours apparaissent quant à eux en hausse dans les Alpes du Nord, les Alpes du Sud, les Pyrénées et le Massif Central. Enfin, les ventes de séjours "tout compris" sont en augmentation dans les Alpes du Nord, et stables dans les Alpes du Sud et les Pyrénées.

Pour la période inter-vacances mi mars-mi avril, les taux de réservation sont en recul par rapport à l’an passé, de l'ordre de 22 à 38% pour les meublés selon les massifs, de 47 à 67% pour les résidences de tourisme, de 30 à 48% pour les hôtels et de 39 à 44% pour les autres types hébergements.

Globalement, les taux de réservation en meublés sont annoncés en repli par rapport à l’an passé, tout comme pour les hôtels dans les Alpes du Nord et du Sud. Dans les autres cas, le sentiment de hausse domine. Actuellement, c’est la semaine du 5 au 12 avril qui présente la meilleure tendance de réservation, avec une croissance de 62% des prises de commande.

Un calendrier défavorable

Pour les vacances de printemps, le calendrier scolaire joue une fois de plus, selon les professionnels, les "trouble-fête" en raison du caractère tardif des congés qui débordent sur mai.

Les taux d’occupation prévisionnels des vacances de printemps (du 12 avril au 11 mai) sont, à ce stade, faibles puisqu’annoncés majoritairement inférieurs à 20%.

C’est actuellement la 1ère semaine de la période, du 12 au 19 avril, qui est la mieux réservée et qui enregistre la meilleure tendance (+67%).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique