Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Mauritanie baisse le prix des visas

Le montant du visa pour entrer en Mauritanie sera divisé par trois en 2017. Sa diminution vise à relancer le tourisme dans ce pays où le quai d'Orsay recommande toujours aux Français d'éviter certaines zones pour des questions de sécurité.

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a décidé de baisser les taxes du visa touristique pour 2017 afin d'encourager les touristes à revenir dans ce pays d'Afrique de l'ouest, et notamment la région d'Atar. Le prix du visa passera donc de 120 à 40€ l'an prochain, ce qui vise à faire revenir les touristes, notamment français.

Ceux-ci sont toujours mis en garde par le quai d'Orsay, qui classe toujours une grande moitié est du pays en zone rouge "Formellement déconseillée", et le reste, dont la capitale Nouakchott, en zone orange "Déconseillée sauf raison impérative". L'essentiel des régions touristiques se situent dans le nord et le sud-est, en zone rouge.

Une menace particulière pour les français

A l'occasion des célébrations du 56ème anniversaire de l'indépendance, le président a assuré que "la sécurité règne totalement dans le pays". Les craintes du ministère proviennent de l'assassinat de quatre touristes français en 2007 par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), et, plus récemment, de l'agression dont a été victime une française qui donnait des cours privés dans le nord de la capitale. Plus généralement, le quai d'Orsay cite le Mali voisin comme source de l'insécurité. La France y intervient militairement au sein des forces de l'ONU pour la MINUSMA.

La France n'est pas le seul pays à émettre de telles recommandations. L'ambassade des Etats-Unis avait fait état le 28 octobre d'attaques de groupe terroristes en préparation contre "des lieux où se rassemblent des Américains à Nouakchott".