Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La maison mère de Thomas Cook en dépôt de bilan

Arcandor, l’actionnaire majoritaire de Thomas Cook Group Plc s’est déclaré en cessation de paiement, sans conséquence immédiate pour sa filiale.

Le suspens concernant le sort d’Arcandor a pris fin le 9 juin. Le groupe allemand de distribution et de tourisme, propriétaire des magasins Karstadt et actionnaire à 52,3 % de Thomas Cook Group Plc, a finalement annoncé son dépôt de bilan. Il y a été contraint, faute d’avoir obtenu du gouvernement allemand l’aide financière qui aurait pu l’aider à renouveler des lignes de crédit (d’un montant de 710 ME), à échéance le 12 juin. C’est l’une des plus grosses défaillances survenues en Europe ces dernières années, et un coup dur pour les 43 000 salariés de la branche distribution. La procédure ne concerne en effet que les grands magasins Karstadt et ses activités de vente par correspondance Quelle et Primondo, indique un communiqué. Thomas Cook, coté à la Bourse de Londres, n’est en revanche pas touché. « Nous sommes une filiale complètement indépendante et nos activités touristiques, aériennes, hôtelières se poursuivent tout à fait normalement », a indiqué Manny Fontenla-Novoa, Chief Executive Officer de Thomas Cook Group Plc. Un administrateur judiciaire devrait être rapidement nommé, qui décidera du sort d’Arcandor et, indirectement, de celui de Thomas Cook. En cas de rachat par un tiers (le groupe de distribution Metro serait sur les rangs), Thomas Cook se contenterait de changer d’actionnaire de référence. À condition que l’acheteur souhaite conserver les filiales. « Faute de repreneur, Arcandor pourrait aussi, pour se renflouer, décider de se séparer de ses actifs rentables, à l’instar de Thomas Cook », estime Elisabeth Moretti-Rollinde, juriste en droit du tourisme au cabinet Latscha. Les prétendants ne manqueraient certainement pas. Rewe, numéro trois touristique allemand, avait déjà manifesté son intérêt. « Thomas Cook n’a été approché par personne et aucune discussion n’est en cours », indiquait, le 9 juin, Manny Fontenla-Novoa.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique