Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La France championne des recettes touristiques en 2020 ?

Première destination mondiale en fréquentation mais troisième en recettes, la France a élaboré un plan pour redevenir un leader toutes catégories.

Il y a une dizaine d’années, l’Espagne est devenu le premier pays touristique du monde en termes de recettes touristiques. Atout France et ses partenaires veulent que ça change. Conscient que le secteur touristique joue un vrai rôle d’amortisseur de crise et de levier de croissance, les pouvoirs publics viennent d’élaborer un nouveau plan stratégique sur dix ans visant « à l’augmentation de 3,5 % par an de la valeur dans le secteur touristique et à redevenir la première destination d’Europe en termes de recettes touristiques à l’horizon 2020 », a expliqué mercredi Christian Mantei, DG d’Atout France lors de la divulgation du plan. Celui-ci a distingué trois publics cibles prioritaires (seniors et jeunes des marchés matures et les classes moyennes des marchés émergents), et veut porter ses efforts sur le tourisme d’affaires et l’événementiel, en encourageant notamment les pouvoirs publics à rénover leurs infrastructures « obsolètes ».

DÉVELOPPER LA MARQUE FRANCE

Pour séduire cette clientèle, Atout France compte développer la marque France qui pour le moment « ne vit pas faute de moyens et de mobilisation », reconnait le GIE. À l’heure de la rigueur et à budget égal (environ 80 ME financé à 50/50 par l’État et les partenaires), il veut convaincre les partenaires de s’impliquer davantage dans la promotion de la marque et des destinations françaises. Il y a urgence. « Les investissements touristiques sont passés sous les 10 MdsE l’an dernier, soit un recul de 20 %. Cette tendance est un obstacle à cette stratégie », regrette Christian Mantei. En termes de produits par exemple, le resort, qui attire les familles allemandes ou anglaises, manque. L’absence de gros opérateurs industriels sur le marché français – capables d’offrir des stocks aux grands TO européens -d’agrégateurs puissants sur le Net et de plate-forme d’infomédiation montre tout le travail à accomplir pour détrôner l’Espagne de son podium.