Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Cour des comptes épingle le secteur du tourisme

Le rapport annuel de la Cour des comptes 2012 dénonce les conditions d’attribution des concessions de plage ou les dispositifs de défiscalisation outre-mer.

Le rapport annuel de la Cour des comptes 2012 n’épargne pas le secteur du tourisme. L’attribution des concessions de plage à des prestataires privés, se "fait souvent sans concurrence" et les redevances demandées ne sont "guère favorables aux communes" note la cour. "A la Grande-Motte ou au Grau-du-Roi, les paillotes grandes buvettes ont développé des activités non autorisées par les sous-traités : ventes de vêtements, repas d'affaires, mariages, discothèques, massages, etc."

Autre point délicat, les dispositifs de défiscalisation en outre-mer, qui, selon la cour "sont propices aux fraudes" et pourraient produire des effets contraires aux buts recherchés "en particulier dans le cas de l’hôtellerie".

"Les dispositifs locaux ont été prioritairement orientés vers le secteur hôtelier (70 % des crédits d’impôts en Polynésie française, 50 % en Nouvelle- Calédonie). Or, ce soutien important à l’hôtellerie de luxe a été économiquement peu efficace, comme le montre l’exemple polynésien, la croissance de l’offre hôtelière n’ayant pas permis d’augmenter proportionnellement les recettes touristiques."

Enfin, la cour insiste sur l’échec du parc minier Tellure, en Alsace, qui a couté 13 millions d’euros et continue de perdre de l’argent. Ouvert en 2009, il devait accueillir 150 000 visiteurs par an et n’en a reçu que 14 000. "A aucun moment, les collectivités publiques qui ont subventionné le projet ne se sont interrogées sur sa viabilité économique", rappelle la cour qui demande un audit sur le sujet.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique