Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’âme de l’Alentejo: des traditions préservées

Savant mélange d’un melting pot de cultures et de traditions ancestrales, l’âme de l’Alentejo dévoile une forte identité comme nulle part ailleurs.

Un patrimoine équestre unique

L’Alentejo est réputée pour sa tradition dans l’élevage du cheval lusitanien qui fait la réputation de ses arts équestres. Le haras national (Coudelaria) de Alter Real (Alter do Chão) a été fondé en 1748 par le roi João V afin d’améliorer l’élevage des chevaux et de donner à la Real Picaria, l’académie équestre de la cour portugaise du XVIIIe siècle, toutes les qualités requises. Aujourd’hui, ceux qui s’intéressent aux arts équestres peuvent bénéficier ici d’un passionnant programme de visites guidées. En avril a lieu la Semaine du Haras, avec des activités équestres auxquelles s’ajoute la vente aux enchères des équidés (le 24). En mai, on célèbre la Fête du cheval.

©fredericducoutphotography

Un artisanat unique

Les tapis d’Arraiolos sont brodés à la main sur une toile de jute, de lin, d’étoupe ou de feutre. On distingue trois époques : la première (XVIIIe siècle) avec des compositions influencées par les tapis persans, la deuxième (XVIIIe siècle) avec des dessins d’inspiration populaire, et la troisième (fin du XVIIIe siècle et XIXe siècle) avec de motifs plus stylisés. En juin, se déroule l’événement « Le tapis est dans la rue ». La sonnaille de l’Alentejo (patrimoine culturel immatériel de l’Unesco) est une cloche munie d’un seul battant interne et généralement suspendu au cou des animaux. Alcáçovas (musée) est le principal centre de fabrication des sonnailles. Sans oublier les figurines d’argile de Estremoz, également classé au patrimoine culturel immatériel par l’Unesco.

Le cante alentejano

Le cante alentejano (patrimoine culturel immatériel de l’Unesco) est un chant polyphonique traditionnel, simple et poétique, interprété sans accompagnement musical par les hommes et les femmes des plaines de la région. Il se transmet de génération en génération.

 

Le saviez-vous ?

L’art du liège
En Alentejo, les forêts de chênes-lièges, appelées « montados », produisent chaque année 100 000 tonnes de liège, soit la moitié de la production mondiale. C’est un matériau très économique qui conserve chaleur ou fraîcheur et sert à fabriquer les pots et écuelles typiques de la région. Pour en savoir plus : musée municipal de Estremoz et Azaruja (visite d’usine).

 

Conseillez à vos clients… de dormir dans une maison d’hôtes !

L’Alentejo offre une large palette de maisons d’hôtes. Pour tous les budgets en fonction des catégories, elles s’inscrivent dans des lieux variés : milieu rural, pleine nature, villes et villages, au bord de l’océan Atlantique, d’un lac…
Par exemple : Travassos 11

 

Lire le supplément sur l’Alentejo

 

Découvrir également : Alentejo : un patrimoine d’exception

Agence de promotion touristique de l’Alentejo
Rua Manuel Batista Reis, no 6 – R/C 7570-284 Grândola – Portugal
+ 351 269 498 680
info@turismodoalentejo.pt
www.visitalentejo.com

visit Alentejo

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique