Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’Afrique du Sud grandeur nature

Véronique Cros, directrice de l’agence Voyages D’Oc/Afat Voyages, à Toulouse, a découvert l’Afrique du Sud au cours d’un circuit complet dans le pays.

Vivre un circuit dans son intégralité, à la manière d’un client, nous arrive rarement, puisque les voyages d’études sont, en général, très condensés. J’ai eu cette chance en tant que gagnante d’un challenge de la Française des Circuits, partenaire d’Afat Voyages. A la clé : un voyage de 10 jours en Afrique du Sud, copie conforme du circuit Lumières. Le rêve ! D’autant que je suis très Afrique et que j’ai déjà adoré le Kenya et la Tanzanie.

L’Afrique du Sud ne m’a pas déçue. C’est un vaste pays, où il y a tant de contrastes et de diversité qu’on a l’impression de vivre plusieurs voyages en un. D’un côté l’authenticité du bush, la magie des réserves animalières, de l’autre de grandes villes ultramodernes. Et puis, la région du Cap, à part, avec la route des vins et toute l’histoire passionnante de la colonisation. Je conseillerai vivement cette découverte, y compris en autotour, car la sécurité est garantie, à condition d’éviter les grands centres urbains, comme Johannesburg, à certaines heures.

Nous avons nous-mêmes atterri à Jo’burg, comme disent ses habitants, après 12 h d’un vol de nuit sur South African Airways. Nous avons immédiatement pris la route, direction Pretoria. La capitale est l’occasion d’une bonne entrée en matière historique, avec la visite du Voortrekker Monument, qui raconte l’arrivée des colons hollandais, et de la maison de Paul Kruger, l’ancien président de la République du Transvaal. Notre premier déjeuner était servi au Zébra Lodge, dans un village touristique ethnique, comme il y en a beaucoup en Afrique du Sud, avec danses traditionnelles. Ces reconstitutions manquent d’authenticité, mais le repas était délicieux. D’ailleurs, la nourriture a été excellente durant tout le séjour : beignets de crocodile, ragoût d’antilope, steak d’autruche… !

Séquence frisson, avec un face à face avec deux lions !

Il nous a fallus une bonne journée de route pour rejoindre le parc Kruger. Notre hôtel, le Sambonani, était situé à 10 minutes d’une des entrées. Dès le lendemain à 6 h, nous étions à pied d’oeuvre pour un premier safari en 4 x 4. Escortés d’un ranger et d’un guide français, nous avons sillonné le parc, mais en restant sur les pistes, car les consignes sont très strictes. Il faut donc s’en remettre au hasard pour croiser les Big Five, les 5 animaux (lion, éléphant, rhinocéros, léopard et buffle) emblématiques de l’Afrique. Nous avons eu notre premier frisson en nous retrouvant face à face avec deux lions. A la fin de la journée, seul le léopard manquait à notre tableau de chasse.

Le lendemain, nous avons rejoint le Swaziland, où nous étions logés au Lugogo Sun, un complexe avec golf, piscine et casino, parfait pour une halte shopping. Les africaneries du marché y sont bien moins chères qu’ailleurs. Puis nous avons pris la direction du Zoulouland, avec un nouveau safari dans la réserve de Hluhluwe, sur les traces des rhinocéros que nous avons pu approcher à pied à moins de 20 mètres. Sacrée émotion ! Notre camp de tentes de luxe était confortable, mais un peu trop sophistiqué pour être authentique.

Via Durban, station balné-aire digne de la Côte d’Azur, nous avons enfin relié Le Cap en avion pour, bien sûr, nous immortaliser au mythique cap de Bonne-Espérance. Cette région est aussi celle des vignobles, avec d’adorables petits villages. J’ai adoré !

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique