Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’activité des TO a reculé de 6,18% en 2002

Selon le bilan annuel du CETO, les ventes de forfaits ont chuté de 4,62% l’an dernier tandis que les vols secs accusent une nouvelle baisse de 12,84%.

 Pour la quatrième année consécutive, l’Association de Tour-Opérateurs (CETO) vient de publier une analyse détaillée du trafic réalisé par ses membres (40 TO représentant 80% du marché français du voyage à forfait) au cours de l’exercice 2001-2002, clos le 31 octobre dernier. Ce bilan, réalisé par l’Observatoire du tour-opérating, créé à l’initiative du CETO et développé par l’ESCAET d’Aix en Provence (Ecole Supérieure de Commerce et d’Administration des Entreprises du Tourisme), permet d’évaluer les conséquences des attentats du 11 septembre. 

L’impact est très fort puisque les membres du CETO déplorent la perte de 530 000 clients en une année. Au total en 2002, ils ont fait voyager 8 044 361 passagers (voyages à forfait et vols secs), soit une baisse de 6,18% par rapport à l’exercice 2001, lequel accusait déjà un retrait de 3,1% par rapport à 2000. Ce sont les vols secs qui réalisent la plus mauvaise performance avec des ventes en recul de 12,84%, un chiffre quasiment équivalent à celui enregistré l’année précédente. Mais les voyages à forfaits sont aussi durement touchés avec une baisse de 4,62% (contre une quasi stagnation en 2001 et surtout une progression de 7,4% en 2000). 

6 624 919 clients ont acheté un forfait en 2002 (contre 6 945 816 en 2001). Les Etats-Unis (-44,62%) font largement les frais de la crise tout comme le Canada (-17%). Parmi les zones qui tirent le mieux leur épingle du jeu : l’Europe (Nord, Sud, Occidentale) avec une progression de 7,13% (1 365 267 clients) et l’Europe de l’Est avec une hausse de 7,16% (52 176 clients). On note ainsi les très belles performance de la Grèce continentale (+38%), de la Croatie (+46,14%) mais aussi de l’Espagne Continentale, de la Turquie (+7,3%) et de la Sicile (+15,9%). Plus au Nord, la Finlande (+70,85%) a indiscutablement profité des reports tout comme la Norvège (+16,3%) ou le Danemark (+16,1%). Sans surprise, les pays du Maghreb accusent le coup. La Tunisie (-18%), le Maroc (-16%) mais surtout l’Egypte (-22,3%, consécutifs à une chute de déjà 23,3% en 2001) paient leur tribu à la crise. Les Antilles (-14,7%) confirment aussi leur tendance à la baisse depuis deux ans alors qu’elles renouent avec la croissance (+4,62%) en vols secs. 

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique