Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’accueil, point faible du tourisme en France

La perception touristique de la France en Europe et en Amérique du Nord s’est légèrement améliorée depuis quatre ans. C’est ce que révèle l’enquête qualitative menée par Ipsos pour Maison de la France et dévoilée hier lors du salon professionnel Rendez-vo

L’image de la France en tant que destination touristique a légèrement progressé depuis quatre ans. L’enquête qualitative menée par Ipsos pour Maison de la France, et dévoilée dans le cadre du salon Rendez-vous France à Strasbourg le 27 mars, relève une perception globale en progression de 6 points : 79 % des sondés accordent à la France une bonne ou une très bonne image. Sur les 15 000 personnes interrogées, la richesse culturelle (56 %) et la qualité de la nourriture (42 %) sont les principaux atouts de l’Hexagone. La nouveauté réside dans la bonne perception de la qualité environnementale du pays, citée par 30 % des sondés. Les étrangers  nous renvoient l’image d’un environnement préservé. A nous de tenir compte de cet élément dans nos futures actions de marketing, a noté Thierry Baudier, directeur général de Maison de la France, le GIE chargé de la promotion de l’Hexagone à l’étranger.

L’enquête pointe également la mauvaise qualité globale de l’information sur Internet : les sites institutionnels et commerciaux manqueraient, dans l’ensemble, de conseils vraiment spécifiques et induiraient une perception peu dynamique de la destination. L’Italie est notre premier concurrent pour son positionnement culturel, gastronomique et de tourisme urbain, rappelle Thierry Baudier. Nos voisins ont gagné des parts de marché sur le long-courrier. Ils pâtissent pourtant d’une image moins sûre. La France, plus rassurante, pourrait tirer parti de ce handicap.

La précédente enquête, en 2003, soulignait la mauvaise perception de l’accueil : seuls 18 % des sondés se déclaraient satisfaits. Ils sont aujourd’hui guère plus nombreux : 20 %, et Maison de la France entend désormais travailler ce point faible marché par marché.

Photo : © photodisc.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique