Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Jean-François : J’ai vécu l’annulation du marathon de New York

  Jean-François Alliot a vu son projet de marathon se transformer en jogging dans Central Park à New York… Chronique d’un voyageur pugnace.

Pour ce marathonien francilien, revenu hier de New York, la galère a commencé au Canada, où il séjournait avec sa femme pour ensuite rejoindre Big Apple. "Nous étions à Québec lorsque Sandy a frappé, il n’y avait plus aucun vol pour rejoindre New York". 45 minutes au téléphone avec ebookers France, auprès duquel les vols avaient été réservés, n’ont pas résolu le problème. Finalement, grâce à Air Canada et Star Alliance, le couple est arrivé à bon port, au bout de sept heures et trois vols (Québec/Ottawa/Toronto/Newark). Et il a pu rejoindre, lentement mais sûrement, son hôtel de Manhattan, épargné des inondations et des coupures d’électricité. Ouf !

He had a dream !

Jean-François a déjà quatre marathons à son compteur. Mais celui de New York, auquel il s’est inscrit en mars 2011, ressemblait au Saint Graal. Il a créé un site Internet dédié, monté des courts-métrages, sollicité des dons pour l'association AFA. L’annulation de l’événement, prévu dimanche 4 novembre 2012, a coulé 18 mois de préparation.

La course improvisée via Facebook dans Central Park, "Run Anyway", a redonné un peu de baume au coeur. Surtout, la ville a de merveilleux atours pour donner le change, même quand la Statue de la Liberté et Ellis Island deviennent cité interdite. "New York est fantastique, j’ai envie de revenir en famille, avec mes enfants !" Le couple français est monté en haut du Top of the Rock, a traversé le pont de Brooklyn, mais aussi des quartiers plongés dans le noir (cf. photo ci-dessous). Une expérience inoubliable pour Jean-François et Séverine Alliot, et pour les deux amis en voyage de noces qui les accompagnaient. Mais teintée de déception et d'une immense tristesse.

Porter plainte

D'ailleurs, le coureur est prêt à porter plainte contre l’agence de voyages Contrastes Voyages, qui n’a pas honoré l’ensemble des prestations terrestres. Motif : "Nous avons acheté, pour ma femme et moi-même, un forfait marathon particulièrement cher, parce que nous voulions participer à la course. Sinon, nous aurions visité New York en payant un prix deux fois moins élevé". Pour quatre nuits à l’hôtel Marriott East Side, la facture s’est élevée à 2686 euros, incluant un dossard de 290 euros et l’assurance annulation.

Comme nombre de ses compagnons d’infortune, Jean-François regrette aussi l’attitude de l’agence, pour son défaut d’information, de soutien et d'accompagnement après l'annulation du marathon. Alain Boldron, directeur associé de Contrastes, a rencontré les clients sur place, et rappelé que les vols et les hôtels avaient été fournis, indique-t-il. A cette occasion, un geste commercial de sa part aurait pu calmer les esprits chagrins. "Plusieurs personnes ont réclamé le remboursement du dossard, puisque nous n’avons pas couru". Leur demande n’a pas été entendue, pour l'instant.

Environ 700 clients sont partis dans le cadre du marathon avec Contrastes, qui estime avoir rempli son contrat, mais aurait toutefois décidé de prendre conseil auprès d’un avocat… De retour en France, sur le vol prévu lors de l’inscription, de nombreux naufragés de Big Apple pourraient porter plainte, notamment pour manquement à l'obligation d'information.

Central Park à gauche, Manhattan en partie plongé dans le noir. Copyright : Jean-François Alliot.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique