Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Israël : 2200 étudiants français annulent leur pèlerinage

La décision a été prise sur recommandation du Quai d’Orsay, compte tenu de la taille très importante du groupe qui devait se rendre en Terre Sainte du 23 juillet au 3 août.

Pas de pèlerinage en Israël et Palestine pour les étudiants français cet été. Leur voyage en Terre Sainte, qui devait rassembler 2200 jeunes et aumôniers, accompagnés de 21 évêques, du 23 juillet au 3 août, a finalement été annulé en raison du conflit entre l’armée israélienne et le Hamas dans la bande de Gaza.

"Cette décision a été prise après avoir reçu une lettre envoyée par la cellule de crise du ministère français des Affaires étrangères conseillant vivement le report du pèlerinage, compte tenu de l’importance numérique du groupe", indique la Conférence des évêques de France dans un communiqué.

Vers un remboursement des participants

Cette dernière évoque également "l’impossibilité de se rendre auprès de communautés chrétiennes en Cisjordanie, l’incertitude sur la possibilité d’accéder à certains Lieux saints y compris dans Jérusalem et Bethléem, les changements imprévisibles d’itinéraires ou de logements" de même que "le stress et la tension psychologique potentiellement créés par ce climat peu propice à une démarche spirituelle sereine".

C’est le tour-opérateur Terralto qui avait été chargé de l’organisation logistique de ce déplacement. Dans un communiqué, il précise que "les négociations avec les compagnies et les fournisseurs ont commencé" afin de "permettre le remboursement des participants". Des reports sur d’autres destinations de pèlerinage, par exemple l'Italie, sont également à l’étude dans divers diocèses.

"Malgré la taille [du groupe, ndlr] et les enjeux financiers", Terralto assure que "cette annulation ne devrait pas affecter durablement [son] activité, si les différents acteurs sollicités (fournisseurs, compagnies et assureurs) accompagnent eux-aussi, comme il se doit, cette annulation".

Le quai d'Orsay ne déconseille pas les voyages

Les conseils aux voyageurs du Quai d’Orsay maintiennent qu’"il n’est, pour l’heure, pas nécessaire d’annuler [ses] déplacements en Israël". Ils déconseillent en revanche, "sauf raison impérative, de se rendre dans un rayon de 40 km autour de la bande de Gaza, y compris les villes de Sderot, Ashkelon, Ashdod, Beer-Sheva, Qiryat Gat, etc.", et invitent à une vigilance particulière à Jérusalem et en Cisjordanie, où des affrontements peuvent se produire et où des opérations de contrôle renforcé sont possibles.

Dans ces conditions, la plupart des TO spécialistes des pèlerinages et voyages culturels maintiennent leurs départs, qui ne concernent en général que des groupes de taille limitée. "Nos pèlerinages se déroulent ces jours-ci dans de très bonnes conditions, dans des régions qui ne sont pas du tout atteintes par le conflit", indiquait ainsi le 15 juillet Terre Entière sur son site Internet.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique