Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Internet pousse Air France à fermer des agences

La compagnie Air France, qui a creusé ses pertes l’an dernier, continue à réduire la voilure au niveau de ses agences en propre.

A ce jour, 25 agences Air France ont pignon sur rue en ville, mais leur nombre va diminuer.

« Nous avons dû adapter notre réseau pour tenir compte des nouvelles habitudes de consommation de nos clients qui s’orientent de plus en plus vers Internet, indique la direction de la communication. Dans ce contexte, les agences d’Aix en Provence, Montpellier, Nancy et à Paris -Alésia, Bastille et le CNIT- doivent fermer courant 2012 ».

Le groupe ne précise pas le nombre d’emplois concernés, mais assure que toutes les personnes seront reclassées. Il poursuit ainsi un processus de rationalisation de son réseau qui, année après année, perd des plumes. La faute surtout à l’évaporation des ventes au profit du canal web.

1,4 milliard de ventes web en France

Chez Air France, Internet a généré près de 1,4 milliard d’euros l’an passé, en croissance de 17% par rapport à 2010. C’est un peu plus du quart de l’activité passagers de le la compagnie aérienne, contre environ 1% en 2002. Airfrance.fr génère 60%, le reste provenant de sites tiers comme Go Voyages ou eBookers.

La compagnie gagne du terrain sur la Toile, mais reste bien présente dans la distribution traditionnelle. Sur le marché tricolore, les ventes des agences de voyages (offline et online) représentent plus de 70% de ses recettes commerciales. Cette part de marché est stable, assure la direction.

Un taux de commission calé à 0,6%

2005 a marqué un douloureux tournant dans les relations avec les agences françaises, avec l’abolition du modèle de la commission. Aujourd’hui, un accord entre Air France et le SNAV prévoit une rémunération dite « complémentaire » des revendeurs pouvant aller jusqu’au 0,6%. « Il n’y a pas de changement prévu », indique la direction.

La commission zéro a fait basculer des ventes de vols secs sur le web, où les frais de service sont moindres. Lors de sa mise en place, Air France avait réduit ses frais de service pour toute réservation en ligne (5€ à 20€ par billet émis), incitant les agences en ligne à lui emboiter le pas. Aujourd’hui, Airfrance.fr facture entre 3€ et 10€ (pour un long courrier en classe affaires). Certaines agences traditionnelles se sentent trahies, et abandonnées de surcroît sur le plan commercial.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique