Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grippe porcine : les TO s’organisent

La grippe porcine dont l’épidémie a démarré au Mexique le 13 avril dernier place le pays en première ligne de la crise sanitaire qui a pris de l’ampleur hier au fil des bilans publiés heure après heure. 103 personnes seraient déjà décédés au Mexique des suites de cette maladie et 1 600 auraient été contaminées (dont deux tiers déjà rétablis). 40 cas (bénins) seraient confirmés aux Etats-Unis, 6 au Canada tandis que l’Espagne recensait hier le premier hors d’Amérique du Nord.

Dans la soirée, la Grande Bretagne annonçait à son tour deux cas. Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé juge la propagation du virus très préoccupante, l’Union Européenne a pris les devants en déconseillant hier après-midi les voyages non indispensables au Mexique mais aussi aux Etats-Unis. Bruxelles a prévu une réunion extraordinaire sur le sujet jeudi 30 avril. Dès hier, les tour-opérateurs français, en concertation avec le Snav et les réseaux de distribution, ont eux aussi pris position.

Le Ceto a décidé de maintenir les départs vers Cancun et la Riviera Maya au sud du pays, à priori pas touchés. En revanche, pour les voyageurs dont l’itinéraire passe par la ville de Mexico,l’association recommande à ses adhérents (dont Nouvelles Frontières, Marsans et Vacances Transat) d’offrir à leurs clients une alternative : soit réaliser leur voyage selon un programme réaménagé pour éviter Mexico soit reporter leur voyage sans frais sur la même destination ou une autre destination à une date ultérieure (report valable pour une période allant jusqu’au 31 octobre 2009).

Cette position est applicable pour les départs jusqu’au 6 mai inclus et fera l’objet d’une nouvelle évaluation à cette date. 3000 clients des TO membres du Ceto sont actuellement au Mexique. De son côté, le Club Med propose à ses GM un report sans frais pour tous les départs prévus jusqu’au 15 mai. En Allemagne, le groupe TUI a annoncé qu’il suspendait jusqu’au 4 mai tous les vols à destination de Mexico. Les autres destinations mexicaines sont maintenues.

Les séjours au Mexique  se poursuivent mais les vols ne s’arrêteront plus à Mexico pendant les prochaines semaines. Dans la capitale mexicaine,les rassemblements publics ont été suspendus, les écoles, musées et bars fermés. Ces mesures pourraient se prolonger pendant dix jours, a indiqué le maire de Mexico, Marcelo Ebard.