Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grèce : la limitation des retraits ne concerne pas les touristes

Les banques grecques resteront fermées jusqu'au 7 juillet avec des retraits limités à 60€ par jour, une mesure décidée par le Premier ministre grec qui ne touche pas les détenteurs d'une carte de crédit étrangère.

Le gouvernement d'Alexis Tsipras a décidé dimanche de verrouiller son secteur financier pour le préserver d'un effondrement alors que les distributeurs de billets sont pratiquement à sec.

Prévoir de l'argent liquide

Les retraits aux guichets automatiques seront jusqu'au 6 juillet inclus limités à 60 euros par jour, selon un arrêté sur le contrôle des capitaux publié au journal officiel grec dans la nuit de dimanche à lundi. Et les banques resteront fermées jusqu'au 7 juillet, surlendemain du référendum programmé pour le dimanche 5 par le gouvernement grec sur les négociations avec les créanciers du pays.

Les touristes séjournant en Grèce, et toute personne possédant une carte de crédit émise dans un pays étranger, ne seront pas concernés par les mesures de limitation des retraits, a toutefois indiqué le gouvernement.

Il faut néanmoins s'attendre à des perturbations et notamment de longues queues devant les guichets automatiques.

Distributeurs automatiques sous tension

Le ministère allemand des Affaires étrangères a recommandé aux Allemands se rendant en Grèce de "prévoir suffisamment d'argent liquide".  Il les invite également à "se tenir informés de l'évolution de la situation via les recommandations de voyage du ministère et les médias" et met particulièrement en garde contre "des délais d'attente importants" aux guichets des banques et aux distributeurs automatiques.

Les Pays-Bas ont également recommandé la prudence à leurs ressortissants, expliquant qu'il était "possible qu'il soit difficile de payer par carte de crédit". "Prenez donc suffisamment d'argent liquide pour couvrir tous vos coûts jusqu'à votre retour", écrit le ministère néerlandais des Affaires étrangères sur son site internet.

Reste à savoir si cette crise financière risque de perturber la saison touristique. Au vu des réservations engrangées, le pays s'attend, comme en  2014, à une saison record. Selon le dernier baromètre du Seto, après un hiver en forte hausse sur le marché français, les prises de commandes, à fin mai, étaient à +19% pour la Grèce continentale et +3% pour les îles.

 

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique