Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Gilles de Robien juge la privatisation d’Air France et une alliance avec KLM « complémentaires »

« Air France peut se rapprocher de KLM et ceci n’est pas du tout contradictoire avec la baisse de la participation de l’Etat en dessous de 50% », a expliqué Gilles de Robien, précisant qu’à terme le gouvernement souhaitait conserver « entre 15 et 20% » du capital de la compagnie française.

 

« Aujourd’hui, c’est vrai que KLM et Air France sont en train, pas encore de se rapprocher, mais d’étudier un rapprochement possible », a confirmé le ministre, avant d’ajouter que l’on « n’a de l’avenir dans l’aérien aujourd’hui que lorsqu’on est en réseau ».

 

Quant au découpage des opérations, M. de Robien a évoqué deux scénarios. Le premier prévoit un rapprochement avec KLM par échange d’actions dans le cadre duquel « il y aura forcément des actions de l’Etat qui partiront chez KLM ». Une fois cette opération réalisée, « par la nature des choses, et bien le capital de l’Etat sera en dessous de 50% dans Air France. Le second schéma prévoit l’échec d’un rapprochement avec KLM et la mise sur le marché de la participation de l’Etat, dans les conditions prévues par la loi d’accompagnement votée le 1er avril par le parlement.