Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fusion Thalys/Eurostar : la Commission européenne valide le rapprochement

La SNCF détiendra 55,75% de la nouvelle entité. A terme, seule la marque Eurostar devrait subsister.

La SNCF a confirmé mercredi la validation par la Commission européenne du rachat de l’opérateur ferroviaire Thalys, dont le groupe français est déjà l’actionnaire majoritaire, ouvrant la voie à son rapprochement avec le service transmanche Eurostar. Filiale à 60% de la SNCF et à 40% de la SNCB (belge), Thalys fait circuler des trains à grande vitesse entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et le nord-ouest de l’Allemagne. 

La Commission européenne avait indiqué mardi sur son site avoir « approuvé, en vertu du règlement européen sur les concentrations, l’acquisition du contrôle exclusif de THIF Factory », la maison mère belge de Thalys, par SNCF SA.

La Commission a conclu que « la concentration envisagée ne soulèverait pas de problème de concurrence, compte tenu de son impact très limité sur la structure du marché ». La SNCF, actionnaire majoritaire de l’Eurostar, a indiqué qu’elle comptait le fusionner avec Thalys via la création d’une société holding domiciliée en  Belgique.

Un trafic en chute libre avec la crise sanitaire

La SNCF détiendra 55,75% de la nouvelle entité. Patina Rail, consortium qui réunit chez Eurostar la Caisse de dépôt du Québec et le fonds d’investissement britannique Hermes GPE, recevra 25,7%, et les chemins de fer belges SNCB les 18,5% restant.

La mise en œuvre opérationnelle et commerciale devrait intervenir dans deux ou trois ans, avait indiqué la SNCF fin 2021. À terme, seule la marque Eurostar devrait subsister, compte tenu de sa plus forte notoriété hors d’Europe.

L’opération, appelée « Green Speed » en interne, avait été annoncée en 2019 mais a été « mise entre parenthèses » pendant la crise sanitaire, qui a privé les deux sociétés de leurs voyageurs et les a mises en grande difficulté. Elle vise à « assurer les ambitions de reprise et de croissance de Thalys et Eurostar », a précisé la SNCF.

L’an dernier, Thalys a transporté 2,7 millions de passagers contre 2,5 millions en 2020 (+8%) et 7,8 millions en 2019 (-66%). Eurostar a parallèlement transporté 1,6 million de voyageurs en 2021, contre 2,5 millions en 2020 et 11,1 millions en 2019.

Affecté par les restrictions entravant le trafic entre le Royaume-Uni et le continent, le trafic d’Eurostar a ainsi chuté de 35% sur un an et de 85% par rapport à son niveau d’avant la pandémie.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique