Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fusillade à bord d’un Thalys Amsterdam-Paris

Un drame de grande envergure a été évité de justesse grâce à la présence de deux militaires américains à bord du train.

Le Thalys, qui transportait 544 passagers vendredi 21 août, a frôlé la catastrophe. Deux militaires américains ont rapidement maîtrisé l'homme lourdement armé, avec une kalachnikov, qui venait d'ouvrir le feu. Les internautes du monde entier les remercient pour leur courage, notamment sur Twitter, incluant Manuel Valls. Le président Barack Obama a salué l’action "héroïque" des deux Marines.

Au final, trois personnes ont été blessées, dont deux par l'assaillant, qui a été interpellé en gare d'Arras avant d'être placé en garde à vue. D'après une source policière, le suspect faisait l'objet d'une fiche de renseignement, une fiche "S". Selon les tout premiers éléments de l'enquête, il est Marocain ou d'origine marocaine et serait âgé de 26 ans.

La section antiterroriste de Paris saisie de l’enquête

Parmi les trois blessés, "une personne a été très grièvement blessée, son pronostic vital est engagé", a expliqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet à BFM-TV. L'acteur Jean-Hugues Anglade qui se trouvait à bord du train, a également été blessé légèrement, en tirant le signal d'alarme.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête "en accord avec le parquet local, au vu de l’armement utilisé, du déroulé des faits et du contexte", a indiqué le parquet. Le Premier ministre belge, Charles Michel, a qualifié vendredi d’"attaque terroriste" l’agression qui a eu lieu dans le train.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique