Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fermeture des commerces : les conseils des Entreprises du Voyage

Ce dimanche matin, les Entreprises du Voyage ont envoyé un communiqué de presse pour partager leurs recommandations suite à l’annonce du Premier ministre Edouard Philippe samedi 14 mars.

« A la suite de la déclaration du Premier ministre relative à la fermeture des commerces (…), nous conseillons à nos adhérents d’assurer une permanence physique ou téléphonique adaptée à la spécificité de leurs entreprises », explique ce communiqué de presse.

Une recommandation formulée « dans la mesure où les moyens de transport collectifs -trains, avions, autocars,…- et les locations de véhicules continuent à opérer, et où les hôtels et hébergements locatifs restent ouverts », est-il précisé.

Cette présence permettra de maintenir « une relation de confiance avec les clients qui sont en voyage ou vont partir en voyage. Elle facilitera les déplacements nécessaires et réduira le risque de stress de nos compatriotes », ajoutent le syndicat à l’adresse notamment des distributeurs.

TourCom : « aider nos clients en galère »

Le réseau TourCom a une position sensiblement identique, encourageant entre les lignes à maintenir les points de vente ouverts : « Les agences ne sont pas des commerces mais nous sommes officiellement classés comme des bureaux », indique un message de son président Richard Vainopoulos envoyé à ses adhérents. « Dans nos agences, nous ne recevons jamais plus d’une dizaine de clients en même temps. De plus, il est important que nous soyons présents pour aider nos clients avant le départ, pendant le voyage suite aux fermetures surprises des frontières et après le voyage. Même si on ne vend rien, il faut être présent pour aider nos clients en ce moment en galère, surtout quand les ambassades et consulats français ne les aident pas beaucoup », ajoute Richard Vainopoulos.

En cas de procédures d’agents de l’Etat, « nos avocats » prendront les dossiers en main, assure le président de TourCom.

A lire aussi : Coronavirus : ces pays où les voyages des Français sont interdits (ou compliqués)

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique