Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fairmoove : les week-ends en avion, c’est fini

Proposer des court-séjours en avion n’est pas une option éthiquement tenable pour une plateforme qui revendique son ancrage dans le tourisme responsable.

Désormais, lorsque le voyage inclut un vol en avion, FairMoove impose aux voyageurs « des durées de séjours d’une à deux nuits de plus que les offres répandues sur le marché », explique un communiqué.

Les durées minimales de séjour seront de 3 nuits pour un vol de 3 heures à 5 heures de vol, 4 nuits pour une liaison de 5 heures à 7 heures, 6 nuits pour un vol de plus de 7 heures de vol.

En Grèce, 4 nuits a minima

Si un client souhaite voyager en Grèce, la plateforme proposera ainsi des voyages en avion « à partir de 4 nuits sur place minimum ». Et affichera ce message d’incitation à plus de sobriété : « Voyager moins souvent et rester plus longtemps à destination, pour mieux profiter et amortir l’impact CO2″.

« Imposer une durée minimale de séjour sur place lorsque le trajet se fait en avion peut paraître anecdotique pour certains, explique Jean Pierre Nadir, cofondateur de FairMoove. Mais c’est une démarche qui nous semble essentielle, pour éveiller les consciences. L’objectif est de supprimer les ‘virées éclair’ superficielles, aux émissions de CO2 déraisonnables, et redonner au voyage les caractéristiques qui le rendent si bénéfique : déconnexion, immersion, partage à destination. »

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique