Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Et si le « Comme à la maison » devenait ringard ?

Hôtels, agences, bureaux : tout est aujourd’hui rénové « comme à la maison ». Au risque de diluer l’originalité dans un océan de standards…

Okko Hôtels fait partie de ces jeunes chaînes qui adoptent une cool attitude. Avec ses établissements 4* en hyper centre-ville, ses petites chambres compactes (17m2), mais aussi une forme de salon partagé « comme à la maison » (entre 200 et 400 m2) dans l’espace club pour faire un café, lire la presse… « Nous ne voulions pas être dans le 4 étoiles statutaire où c’est trop chic, a expliqué Solenne Devys, directrice produit et communication d’Okko Hôtels, lors de la conférence Travel to the Future organisée à Nantes par l’agence We Like Travel. On a réinterprété les codes du luxe. »

L’inspiration est notamment venue des auberges de jeunesse nouvelle génération comme les Generator, les Piaules et autres St-Christopher Inns. « On a appris chez eux (à repenser) les parties communes qui sont des lieux de vie, où il y a un très bon mix entre leur clientèle et les locaux. »

Le risque de lasser

Oui, mais voilà : comment Okko Hotels va-t-il se renouveler pour ne pas devenir une nouvelle forme d’AccorHotels dans 10 ans, avec des chambres identiques partout ? C’est la question qu’a posé, à juste titre, Ludovic Dublanchet, cofondateur des Agitateurs de Destinations Numériques.

« Le gros écueil, c’est l’uniformisation du design, reconnaît Solenne Devys. Si tout le monde va chercher des inspirations au même endroit, et essaie de copier les copains, on va retrouver les mêmes hôtels ». Du coup, chez Okko Hotels, les chambres sont standardisées, mais pas les espaces communs. « Nous avons 8 établissements. Nous avons déjà décidé d’un autre design pour les 8 suivants. Notre peur, c’est de lasser nos clients. » Une crainte que doivent entretenir tous les porteurs de nouveaux concepts hôteliers, pour éviter de tomber dans la standardisation et la ringardise.

Inspirant

Point intéressant : les designers s’imprègnent eux aussi des jeunes chaînes hôtelières. Lagence d’architecture intérieure pour les entreprises Décodheure, qui participait à une même table ronde de Travel to the Future avec Okko Hotels, se souvient de ses débuts en 2008, mais aussi de de ceux – concomitants – de la chaîne Mama Shelter, qui les a clairement inspirés. « On s’est rendu compte de l’attractivité de ses hôtels, a expliqué Pierre-Edouard Milochau, fondateur de Decodheure. Ce sont des lieux qui fédèrent et rassemblent. Nous avons repris toutes ces valeurs dans notre domaine, pour que les gens se sentent bien » au bureau.

Le « comme à la maison » traduit un phénomène sociétal de cocooning, qui ne semble pas prêt de s’arrêter…

A lire aussi, sur le même sujet :