Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Et si la Guadeloupe sauvait sa saison ?

Les hôtels de l’île sont actuellement pleins à 90%, assure Nicolas Vion, le président du groupement des hôteliers guadeloupéens.

 

« Après une année 2009 où nous avons enregistré une baisse de chiffre d’affaires de 15 à 30%, nous ne sommes désormais plus qu’à -8% par rapport à 2008. » Le constat est dressé par Nicolas Vion, le président du groupement hôtelier et touristique guadeloupéen. -8% par rapport à 2008, cela fait environ -15% par rapport au début de la saison 2009, qui s’annonçait excellente. Soit les chiffres également constatés par la plupart des TO.
Nicolas Vion assure aussi que les hôtels sont actuellement pleins à 90%, vacances scolaires obligent. « On a très peu de dispo, à tel point qu’on a eu du mal à trouver des chambres pour loger ce week-end les clients coincés par la fermeture de l’aéroport de Pointe-à-Pitre. » Des taux de remplissage atteints grâce à des prix cassés ? Nicolas Vion jure que non. « Je ne sais pas comment cela se passe chez les autres, mais dans mon hôtel, le prix moyen n’a baissé que de 0,40 euros par rapport à l’an dernier. »
Même si la Guadeloupe parvient à sauver sa saison, 2010 ne sera pas, en revanche, l’année des investissements pour les hôteliers, même si le dispositif gouvernemental d’aide à la rénovation des établissements est désormais opérationnel. « Les grands hôtels ont investi environ 100 millions d’euros ces cinq dernières années, donc ce dispositif s’adresse plutôt aux petites structures. Mais l’objectif des hôteliers est d’abord de remonter leur chiffre d’affaires. Ils attendront sans doute 2011 pour commencer les rénovations. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique