Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

… encore invisible dans les agences traditionnelles

La reprise se fait attendre en agences. Le nuage de cendres a affaibli un marché déjà morose.

 

L’ambiance n’est pas bonne en agences. Si mai et juin sont traditionnellement des mois de départ plutôt creux, l’été ne semble pas plus avancé. « Comme l’an dernier à la même période, les clients ne sont pas encore entrés dans les agences pour réserver leurs vacances d’été. On a l’impression que désormais tout est bon pour attendre », note Alain Villedieu, le directeur de l’agence Laumière Voyages à Paris. La faillite de la Grèce, et surtout le volcan islandais, sont venus fragiliser un marché déjà plein d’incertitudes. « Ce n’est pas une période faste. Les espoirs de reprise nés en début d’année sont retombés », estime Didier Calas, le directeur de l’agence l’Atelier des Voyages à Sète. Les TO n’ont pourtant jamais autant animé le marché et sorti des promotions qui frisent le destockage même en haute saison. « Cela reste insuffisant pour activer les ventes. Alors on fait le dos rond et on attend », conclut Hélène Laperrière, la directrice de l’agence Laperrière Voyages à Oyonnax.

.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique