';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

… encore invisible dans les agences traditionnelles

 

L’ambiance n’est pas bonne en agences. Si mai et juin sont traditionnellement des mois de départ plutôt creux, l’été ne semble pas plus avancé. « Comme l’an dernier à la même période, les clients ne sont pas encore entrés dans les agences pour réserver leurs vacances d’été. On a l’impression que désormais tout est bon pour attendre », note Alain Villedieu, le directeur de l’agence Laumière Voyages à Paris. La faillite de la Grèce, et surtout le volcan islandais, sont venus fragiliser un marché déjà plein d’incertitudes. « Ce n’est pas une période faste. Les espoirs de reprise nés en début d’année sont retombés », estime Didier Calas, le directeur de l’agence l’Atelier des Voyages à Sète. Les TO n’ont pourtant jamais autant animé le marché et sorti des promotions qui frisent le destockage même en haute saison. « Cela reste insuffisant pour activer les ventes. Alors on fait le dos rond et on attend », conclut Hélène Laperrière, la directrice de l’agence Laperrière Voyages à Oyonnax.

.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire