Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

En vacances, les jeunes ont du mal à oublier le travail

Plage, soleil et… boulot ! Selon l’étude de Sap Concur, plus de 60% des Français ont déjà travaillé pendant leurs vacances. Une pratique particulièrement répandue chez les Millennials.

Le constat est sans appel. Les Français ont beaucoup de mal à décrocher du boulot pendant leurs congés. Plus de 6 Français sur 10 ont déjà travaillé pendant leurs vacances selon l’étude menée par Sap Concur, en collaboration avec Innofact, auprès de 1105 Français, âgés de 18 à 69 ans.

Cette pratique est légèrement plus répandue chez les hommes (66%) que chez les femmes (59%). Par ailleurs, elle s’avère surtout corrélée à l’âge. En effet, alors qu’au-delà de 50 ans seulement un salarié français sur deux déclare avoir déjà travaillé pendant ses vacances, ces derniers sont plus nombreux chez les 40-49 ans (60%), suivi des travailleurs dont l’âge se situe entre 30-39 ans (69%), puis des plus jeunes, les 18-29 ans, qui arrivent en première position (76%).

Toujours à portée de mail ou de téléphone

45% des travailleurs français ont déjà répondu à des e-mails pendant leurs vacances. Une pratique qui s’avère plus répandue chez les jeunes : 58% des 18-29 ans l’ont déjà fait, contre 49% des 30-39 ans, 41% des 40-49 ans et seulement 30% pour les salariés de plus de 50 ans. Second motif d’entorse aux congés : les réunions téléphoniques, auxquelles 37% des collaborateurs ont déjà participé.

54% des employés français n’ont jamais annulé ou repoussé leurs vacances. Encore une fois, les jeunes sont plus enclins à renoncer à leurs jours de repos. En effet, 66% des 18-29 ans ont déjà annulé ou repoussé leurs congés pour raisons professionnelles, contre 50% des 30-39 ans et seulement 38% au-delà de 40 ans.

…et de grands fans du bleisure

Prolonger un voyage d’affaires par des vacances ? Seuls 30% des travailleurs français l’ont déjà expérimenté (52% pour ceux qui effectuent des déplacements professionnels régulièrement). Les adeptes sont les plus jeunes avec 43% des 18-29 ans et 36% des 30-39 ans qui se laisseraient bien tenter par l’expérience. Par ailleurs, les salariés peu habitués à voyager pour le travail sont plutôt contre cette idée en grande majorité (78%).

« Sur l’ensemble des dimensions mesurées, le constat est sans équivoque : le besoin de séparer temps de travail et de vacances change en fonction de l’âge des employés, ajoute Sap Concur. La jeune génération semble être beaucoup plus flexible. »