Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Emirates est aussi en pénurie de pilotes

Si la campagne de recrutement de personnel navigant a attiré des milliers de personnes il y a quelques jours à Dubaï, la compagnie du Golfe est confronté aux mêmes problématiques que Ryanair : elle peine à recruter des pilotes.

D’après DéplacementsPros, Emirates va devoir réduire son programme de vols sur plusieurs destinations cet été,  notamment vers Fort Lauderdale et Miami. Mais aussi vers plusieurs routes européennes et asiatiques, selon Bloomberg.

La raison ? Le manque de pilotes. C’est en tout cas ce qu’a indiqué le patron de la compagnie Tim Clark lors du salon Aircraft Interiors Expo à Hambourg. Au total, il manquerait entre 100 et 150 navigants à l’entreprise pour pouvoir répondre à la demande de la saison estivale.  « Nous sommes un peu à court de pilotes », a-t-il indiqué avant d’ajouter que les effectifs devraient être suffisants « d’ici septembre ou octobre ».

La compagnie en

Cependant, la compagnie émiratie va beaucoup mieux. Elle bénéficie de l’augmentation du prix du baril de pétrole, de la reprise des ventes vers les Etats-Unis après les restrictions imposées par Donald Trup, mais aussi d’accords avec la low-cost FlyDubaï. Des rumeurs courent également au sujet d’un rapprochement avec Etihad Airways (Abu Dhabi), mais cela a toujours été démenti par les exécutifs des deux pays.

Tim Clark a confié à Bloomberg que la compagnie envisageait de proposer une offre éco « basique » similaire à celle mise en place par Air France, British Airways ou encore les low-cost long-courriers. Le billet comprendrait un bagage à main, la nourriture et le divertissement en vol.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique