Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

EasyCruise prend la mer

Après EasyJet, fleuron de son groupe, EasyCar, EasyInternet Cafe, EasyMoney, EasyValue et, bientôt, EasyCinema, le président Stelios Haji-Ioannou a annoncé mardi la création de EasyCruise. Cette low-cost de la croisière devrait proposer, à compter de l’été 2004 au plus tôt, un produit autour de 42€ la nuit (avec un prix d’appel de 15€ la nuit), alors que les tarifs des grands opérateurs se situent plutôt autour de 190€ . « Pour moi, les croisiéristes sont fainéants et ont grossi en faisant du gras sur le dos de leurs clients », assène t-il, critiquant la taille et les coûts des navires de croisières. 

Pour proposer ses tarifs à prix cassés, EasyCruise devra d’abord trouver des bateaux d’ancienne génération dont les coûts d’exploitation sont plus faibles et les capacités offertes inférieures par rapport aux paquebots modernes. Le groupe entend ensuite supprimer l’intermédiaire « coûteux » des agents de voyages en distribuant ses croisières uniquement par Internet. Il souhaite enfin davantage de « flexibilité » en cassant le modèle classique où « l’on embarque en groupe sur un itinéraire fixe d’une semaine ». « On peut imaginer que le client monte à Barcelone et débarque à Nice », explique Stelios Haji-Ioannou, qui compte évidemment transporter ses passagers vers ces ports méditerranéens avec EasyJet. 

« Cette compagnie, si elle voit le jour, permettra d’attirer une nouvelle clientèle qui se tournera à terme vers les paquebots récents des compagnies traditionnelles », estime Antonio Donsanti, directeur France de MSC. Il rappelle cependant à juste titre que Nouvelles Frontières avait proposé il y a quelques années des croisières à 400 francs par jour (61€ ) sur le Van Gogh sans rencontrer le succès escompté.